Italie

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Italie

Venise – Italie – Santa Maria dei Salute et pointe de la douane – © Yann Arthus – Bertrand

La péninsule italienne et ses nombreuses îles, dont la Sicile et la Sardaigne, abritent quelques uns des derniers volcans européens (Vésuve, Stromboli, Etna) en activité. Au nord de l’Italie, la plaine du Pô est une riche zone agricole. Le méthane, présent dans le sous-sol, est la seule source d’énergie fossile présente en Italie. Si le sud du pays est classé 7% à haut risque de désertification, 10 % du territoire est protégé par des lois de sauvegarde de l’environnement.

Enjeux

Pollution et automobile : les villes italiennes ont mis en place une journée sans voitures ; à Rome, un plan de circulation alternée a été mis en place par la mairie.

Déchets : Naples attend un incinérateur depuis 20 ans et voudrait faire traiter les déchets dans une autre région d’Italie (Lombardie et des Pouilles), voire à l’étranger (Allemagne ou Roumanie). Le gouvernement se donne trois ans pour augmenter le nombre de décharges et construire quatre incinérateurs.

Energie : pour sa consommation, l’Italie dépend à 87 % de l’étranger. Le pétrole est le principal combustible utilisé (43 %) devant le gaz (36 %). Le retour du nucléaire est en vue, malgré son abandon lors du référendum de novembre 1987. Tandis que l’entreprise ENEL a déjà acquis 12,5 % des parts du réacteur EPR français, l’idée de centrales nucléaires en « joint venture » avec des pays bordant l’Adriatique fait son chemin.

Alimentation : dans un pays réputé pour le « slow food », la production biologique, avec plus d’un million d’hectares certifiés, est championne en Europe. La plupart des régions se proclament « OGM free ».

Le militaire : la future base militaire de Vincenza consommerait l’équivalent de l’énergie requise pour ville de 30 000 habitants. Une telle installation menacerait les nappes phréatiques qui fournissent en eau potable la région.

Acteurs

Legambiente , qui fait partie du Bureau européen de l’environnement et de l’Union internationale pour la conservation de la nature, est l’association environnementale la plus importante d’Italie.

Le mouvement Slow Food (par opposition à « fast food ») a été fondé en 1986 en Italie par Carlo Petrini et compte désormais 82 000 adhérents dans le monde.

Media Query: