Ethiopie

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 3 minutes  

ethiopie

Région d’Afar – Ethiopie- des chameaux transportent du sel. © AFP- photo Jose Cendon

Située sur les hauts plateaux de la corne de l’Afrique, l’Ethiopie – avec ses 1 127 127 km2 et 80 millions d’habitants – est le 2e pays le plus peuplé du continent (après le Nigeria). La plus grande partie du pays est entrecoupée par de nombreuses gorges, dont la vallée du Rift. Dans l’ouest, les plaines fluviales du Nil Bleu fournissent plus de 80 % du débit du fleuve à son embouchure. . Au centre, à 2 400 m d’altitude, sa capitale Addis Ababa (qui signifie ‘nouvelle fleur’ en amharique) et ses 5 millions d’habitants ; au nord-est, se profile le désert du Danakil. Au Nord, un litige frontalier persiste depuis la guerre d’indépendance de l’Erythrée.

Enjeux

Déforestation : en 50 ans, la couverture forestière est passée de 40 % à moins de 3 % de la superficie. Selon l’Autorité de Protection de l’Environnement ou EPA, 77 % des forêts ont été décimées au cours de ces 25 dernières années pour satisfaire aux besoins de combustible et de bois de construction des habitants. Le pays perd chaque année 200 000 hectares. L’eucalyptus, introduit d’Australie, a un effet négatif sur l’environnement par ses énormes besoins en eau et parce qu’il empêche toute autre végétation de se développer autour de ses racines.

Pollution des sols : sur les 5 % des terres cultivées de manière intensive, la productivité des sols passe par le recours aux POP (polluants organiques persistants); et les pesticides vont de pair avec la floriculture destinée aux marchés européens.

Eau : Plusieurs projets de barrages sur le Nil ont été évoqués, mais le pays manque de moyens. Par ailleurs, de tels barrages diminueraient les quantités d’eau disponible en aval, en particulier pour l’Egypte qui en a un besoin vital. Dans les années 70, Anouar al-Sadate a même menacé de déclarer la guerre à l’Ethiopie si elle les construisait. Plusieurs commissions internationales tentent depuis de concilier les intérêts des deux pays.

Les eaux des rivières sont polluées par les industries implantées dans la région de Wonji-Shoa.

Espaces protégés : sur les 9 parcs nationaux, le Nyala est présent dans les montagnes de Bale, le flamand rose autour des lacs Abijatta-Shalla, mais le parc national d’Awash (qui abrite l’antilope Oryx) est menacé de disparition.

Agro-carburants : Sur des terres trop pauvres pour les cultures vivrières, les Ethiopiens misent sur la vernonia, une plante à graines oléagineuses, très prolifique et qui peut devenir un substitut potentiel au pétrole dans un certain nombre d’usages industriels.

Par ailleurs, les Afars, peuple de nomades, sont menacés par un projet de plantation de canne à sucre et la construction d’usines en bordure de points d’eau qui leur seront interdits.

Acteurs

Dans la Campagne pour un milliard d’arbres, lancée par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), l’Ethiopie arrive en tête avec plus de 700 millions de plants.

ethiopie carte
Media Query: