Espagne

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

espagne

Port Banyus-Espagne © Yann Arthus- Bertrand

L’Espagne est un pays maritime, et presque 300 navires franchissent chaque jour le détroit de Gibraltar. Hormis les parcs nationaux, on y recense plus de 100 sites naturels protégés, alors qu’en 1976 il n’y en avait qu’un seul.

Enjeux

Eau : la question de l’eau est essentielle. Alors qu’un quart du territoire est menacé de désertification, la demande en eau, en particulier pour l’agriculture, augmente de 13 % par an – elle est plus forte que partout ailleurs dans l’UE. C’est le pays européen qui compte le plus de barrages et celui qui a été le premier à utiliser le dessalement pour l’agriculture. En 2000, le gouvernement a proposé la construction de 118 nouveaux barrages sur le bassin de l’Ebre, près des Pyrénées, dans un plan hydrologique national qui a soulevé contre lui d’immenses manifestations. Et qui est depuis abandonné. Face à la pénurie, l’Espagne importe de l’eau du Rhône par camions-citernes et bateaux.

Énergies : après l’Allemagne et les États-Unis, c’est en 2007 le pays qui produit le plus d’énergie éolienne au monde. L’Espagne est également au deuxième rang européen, pour l’énergie photovoltaïque, avec en 2007 une augmentation de 440 % de la puissance installée ! La plus grande centrale photovoltaïque sur toiture du monde (avec 85 000 panneaux solaires) va s’installer à Saragosse.

Depuis 1981, il n’est plus question de relancer le nucléaire.

Pollution : en 1997, des millions de tonnes de boues toxiques se sont échappées d’une exploitation minière, pour se répandre dans le Rio Guadiamar en Andalousie et se déverser dans le parc national de Donaña, patrimoine mondial de l’humanité. C’est la plus grande catastrophe écologique du pays. En 2003, le Prestige s’est abîmé sur la côte Atlantique : les Espagnols ont ramassé 141 000 tonnes de déchets d’hydrocarbures.

Acteurs

Pedro Arrojo, un professeur d’économie et de physique, a joué un rôle essentiel dans l’organisation de la lutte contre le plan hydrologique national, qui a mobilisé des centaines de milliers de personnes dans les rues espagnoles. Plus récemment, un projet de « Las Vegas européen » (Gran Scala), en plein désert aragonais a mobilise contre lui WWF/Adena. Les zones déclarées libérées des OGM, parmi lesquelles l’archipel des Canaries, sont soutenues par les Amis de la Terre et Greenpeace. Citons encore Ecologistas en acción et Científicos por el Medio Ambiente (CIMA) et Cel Fosc, l’Association contre la pollution lumineuse.

spain map
Media Query: