Coree du Nord

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Corée du Nord

Pyongyang – Corée du Nord © AFP photo Mark Ralston

La Corée du Nord ? Cho-Sun, c’est-à-dire «Matin calme»? peuplée de 23,5 millions d’âmes ? s’étire sur 400 km du nord au sud, et atteint une largeur de 110 km, d’est en ouest. Sa superficie est de 120 540 km². Près de 75 % du territoire présentent un relief montagneux et accidenté et le point culminant est le Paektu San («Tête blanche ») à 2 744 m). Situé sur la frontière avec la Chine, cet ancien volcan abrite un lac de cratère profond de 310 m, le lac Céleste. La capitale Pyongyang, principale métropole industrielle, reconstruite sur le modèle soviétique après sa destruction en 1953, compte plus de 3 millions d’habitants.

Enjeux

Zone démilitarisée DMZ (de l’anglais DeMilitarized Zone) : malgré la présence de mines antipersonnel, cette zone-tampon entre le Nord et le Sud, au niveau du 38è parallèle, longue de 248 km et large de 4km, est devenue un sanctuaire pour la conservation de plusieurs espèces animales, dont en période hivernale, les hérons et les grues blanches.

Déforestation : si les régions boisées étaient en expansion à partir des années 1950 grâce à des campagnes nationales de reboisement, les forêts connaissent depuis une dizaine d’années une perte de superficie ; elle est liée à l’exploitation commerciale, au doublement de la consommation du bois de chauffe, aux incendies et infestations d’insectes liés à la sécheresse.

Eau : la pollution des rivières et ruisseaux atteint aussi le fleuve Taedong, qui traverse dans le centre de Pyongyang.

Acteurs

L’ONG français Triangle Génération Humanitaire est l’une des seules organisations à pouvoir travailler en Corée du Nord. Elle s’occupe surtout de développement agricole.

Les associations de défense des animaux voudraient voir la DMZ inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Media Query: