Cambodge

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 3 minutes  

Cambodge

Cambodge: Vue du temple d’Angkor Wat. Les tours centrales du bâtiment sont représentées sur le drapeau cambodgien. Source: CIA Factbook.

Près de 15 millions de Cambodgiens peuplent les 181 035 km2 de terres du pays khmer. Entre 1975 et 1979, la population a été décimée par le régime communiste de Pol Pot : environ 2 millions de personnes ont trouvé la mort. Depuis 2006, les principaux leaders de la dictature sont jugés pour « crime contre l’humanité » et « génocide ». Géographiquement, le pays est traversé en son centre par le Mékong et le Tonlé Sap qui est classé Réserve de Biosphère par l’Unesco depuis 1997. Le Tonlé Sap présente une particularité hydrologique : durant la saison sèche, l’eau coule du lac vers le fleuve Mékong. En période de moussons, la rivière qui relie le lac au fleuve inverse son cours. Ces deux réserves d’eau permettent de pratiquer une agriculture de subsistance, dont dépend 80% de la population. Le tourisme est le deuxième secteur majeur : 4 millions de touristes ont visité Angkor en 2007; c’est le même nombre qu’à Madrid.

Enjeux

Mines. Après 30 ans de conflits, le Cambodge est un des pays qui possède le plus de mines dans ses sols. Depuis 1979, plus de 57 000 Cambodgiens ont été amputés. Chaque mois, les millions de mines éparpillées dans le pays font une soixantaine de victimes.

Eau. Les ressources en eau du pays sont abondantes, mais seuls 37% de la population en zone urbaine ont accès à de l’eau potable. Dans les zones rurales, ce chiffre tombe à 16% selon l’UNICEF.

Déforestation. Entre 2000 et 2005, le Cambodge a perdu 219 000 ha chaque année. La surface de sa forêt primaire est passée de 70% à 3% en moins de 40 ans ; aujourd’hui, cette forêt fait moins de 3,220 km2. Cette catastrophe est le résultat de l’exploitation illégale des ressources arboricoles. La déforestation a bouleversé tout l’écosystème du pays.

Pollution. Parce que le tissu coûte deux fois moins cher que le bois, les habitants d’une douzaine de villages brûlent des déchets textiles, mais cette combustion produit de la dioxine, un polluant organique persistant. Par ailleurs, deux tiers des pesticides employés au Cambodge sont toxiques et prohibés dans les pays développés. Exposées quotidiennement, les populations souffrent de nombreux problèmes de santé.

Poissons. Chaque année, 300 000 tonnes de poissons sont pêchées du Mékong. La surpêche a entraîné le déclin des stocks de poissons dans les rivières cambodgiennes. Ces stocks sont également menacés par des projets de barrages sur le Mékong et ses affluents. Plusieurs espèces endémiques comme le poisson-chat géant ou le dauphin du Mékong sont déjà en voie d’extinction.

Acteurs

Cambodian Human Rights Action Committee (CHRAC) est une coalition de 21 ONG cambodgiennes datant de 1994. Elle vise a promouvoir le respect des droits de l’homme, la démocratie, et l’état de droit. Elle a notamment rassemblé les témoignages de victimes pour le procès des Khmers rouges.

Cambodge
carte Cambodge
Media Query: