Barbade

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Barbade

Barbade-Bridgetown © AFP photo Greg Wood

A la croisée des Caraïbes et de l’Atlantique, au Nord-Est du Vénézuela, la Barbade (Barbados en anglais) est une île d’origine corallienne qui mesure 34 km de long et 23 km de large. Son relief est relativement plat, la formation la plus élevée étant le mont Hillaby (340 m d’altitude). Avec une population qui frise les 300 000 habitants, c’est l’une des îles les plus densément peuplées du monde, (654 habitants par km²). Paradis fiscal pour les uns, la Barbade vit principalement du tourisme. Avec près de 1 500 km de routes goudronnées, l’île dispose de l’une des meilleures infrastructures routières des Caraïbes.

Enjeux

Changement climatique : grâce à une conférence mondiale des petits États insulaires qui s’est tenue à Bridgetown du 25 avril au 6 mai 1994, le nom de la Barbade est désormais associé au développement durable des petites îles. A l’image du sommet de Rio, la Barbade a donné son nom à une Déclaration adoptée par 111 nations et à un programme d’Action. Le Réseau des 43 Petits États insulaires en développement ou, selon les acronymes anglo-saxons, le SIDSNet (Small Island Development States Network) a été initié par le PNUD et l’AOSIS (Alliance of Small Island States) ; il découle directement du Plan d’Action de la Barbade.

Pollution aux hydrocarbures : depuis 1994, les agriculteurs du sud de l’ile sont en conflit avec la Shell Oil, suite à des fuites d’au moins un demi million de gallons provenant d’un pipeline acheminant du kérosène à l’aéroport international Grantley Adams.

Crainte de pollution future : une concession de prospection pétrolière sous-marine vient d’être accordée par les autorités à BHP Billiton, l’actionnaire principal de la société responsable du désastre de la mine d’Ok Tedi en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Une décision qui suscite des craintes, en raison du manque de transparence de ces accords financiers.

Acteurs

Liz Thomson est l’une des dirigeantes reconnues dans le domaine de l’écologie des Etats insulaires en voie de développement. Avant de quitter son poste au ministère de l’environnement, elle s’est vue octroyer par le PNUE le prix des champions de la Terre 2008 ; elle a joué un rôle clef dans la prise de conscience populaire du réchauffement climatique à la Barbade.

Barbados Free Press est un site web militant qui appelle au boycotte de Shell Oil, pour soutenir The Southern Farmers’ Group et les victimes de la fuite d’hydrocarbures.

L’ONG locale The Barbados Marine Trust favorise le développement durable des espaces marins du pays.

Media Query: