Pour travailler leurs terres 80% des agriculteurs du monde ne disposent que d’outils manuels, 20% d’animaux de traits. Moins de 2% disposent d’un tracteur.

Published on: Last updated:

Agriculture

Région de Michoacan – Travaux des champs avec chevaux près de Zamora – Mexique © Arthus-Bertrand Yann

Grâce au changement profond des techniques agricoles depuis les années 1950, les grains de productivité de l’agriculture ont dépassé ceux de l’industrie et des services. Entre un exploitant agricole très équipé des pays industrialisés et un paysan ne disposant que d’outils manuels, l’écart de productivité est de 1 contre 2000 alors qu’il n’était que de 1 contre 10 avant la seconde guerre mondiale. Aujourd’hui, les prix pratiqués à l’exportation par les grandes entreprises agricoles du Brésil, d’Afrique du Sud, d’Argentine ou d’Ukraine, qui disposent à la fois des équipements les plus performants, des terres et de la main-d’oeuvre à bas prix, tendent à faire baisser le cours des denrées. La plupart des agriculteurs des pays développés auraient ainsi un revenu nul voire négatif s’ils n’étaient soutenus par leurs Etats, soucieux de maintenir leur indépendance et leur pouvoir alimentaire. Quant aux agriculteurs des pays ne pouvant pratiquer une telle politique, beaucoup doivent abandonner leurs terres et migrer vers les bidonvilles.

Media Query: