Why Cadbury leaves a bitter taste

Published on: Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

indonesia jakarta java activiste activist centre protection orang outan orangutan table rounde huile de palme durable roundtable sustainable palm oil rspo cadbury

INDONESIE, Jakarta, Java: Des activistes du centre pour la protection de l’orang-outan, vêtus comme des orangs-outans blessés, manifestent contre la table-ronde sur l’huile de palme durable (RSPO) à Jakarta le 18 novembre 2008. Sans des mesures drastiques pour arrêter l’expansion des plantations de palmiers à huile, l’une des plus importantes populations d’orangs-outans de Bornéo seront éteintes dans les trois années à venir, d’après les conservationnistes. Plus de 30 000 orangs-outans sauvages vivent dans les forêts de la province du Kalimantan, dans le centre de l’Indonésie, c’est-à-dire plus de la moitié de la population entière d’orangs-outans sur l’île de Bornéo, partagée entre l’Indonésie, la Malaisie et Bruneï. La forte demande mondiale en huile de palme, ingrédient contenu dans une large gamme de produits, qui va des biscuits aux savons, en passant par les agrocarburants, conduit à la déforestation massive des forêts équatoriales d’Indonésie. Copyright AFP Photo / Bay ISMOYO

A CONSUMER backlash is mounting over Cadbury’s decision to add palm oil to its chocolate, with Auckland Zoo pulling the confectionary giant’s products from its shops and restaurant because of concern over the damage palm oil production does to rainforests.

Sunday Star Times

Media Query: