Where the wild things are no more

Published on: Last updated:

namibia windhoek tusk ivoire defense elephant namibie traffic commerce illegal animaux sauvages ivory

NAMIBIE, Windhoek: Des défenses sont exposées le 28 octobre 2008 à Windhoek, durant la première saisie légale de défenses d’éléphant depuis près d’une décennie, destinées exclusivement à des acheteurs japonais et chinois. La vente, durant laquelle sept tonnes d’ivoire ont été achetées pour 1,1 million de dollars, marquait le coup d’envoi de 2 semaines d’enchères à travers le sud de l’Afrique, qui auraient mis 108 tonnes de défenses sur la table pour les puissances asiatiques. Quatre pays africains ont été autorisés par la CITES, la convention internationale qui régule le commerce des espèces en danger, à tenir des ventes uniquement pour le Japon et la Chine. Copyright AFP Photo / Brigitte Weidlich

The National Wildlife Property Repository is the resting place for 1.5 million victims of illegal trade. They sit on shelves or in boxes as bracelets, shoes, pelts and more.

At the National Wildlife Property Repository, only the imagination runs wild. Everything else is dead and lies on the crowded shelves of this warehouse outside Denver.

Los Angeles Times

Media Query: