Le Réseau « Sortir du nucléaire » demande le retour en France des déchets radioactifs abandonnés par EDF en Russie

Publié le : Last updated:

Alors que la ministre de l’écologie Chantal Jouanno se contente de demander « une enquête« , dans le but évident de gagner du temps pour que l’affaire disparaisse de l’actualité, le Réseau « Sortir du nucléaire » demande le retour en France des déchets radioactifs français abandonnés par EDF en Russie.

En effet, il est injustifiable que l’industrie nucléaire française se débarrasse à l’étranger de ses déchets radioactifs. L’argumentation trompeuse d’EDF, qui prétend qu’il ne s’agit pas de déchets mais de « matières valorisables« , ne peut nous être opposée : il n’est en effet pas plus justifiable de laisser en Russie des « matières valorisables » que des déchets.

Il faut que la France nucléaire assume les conséquences de ses activités et en rende enfin compte devant l’opinion publique. Les citoyens français doivent à cette occasion prendre conscience de l’accumulation dramatique de différentes catégories de déchets et résidus radioactifs générés par l’industrie nucléaire, et de l’absence de solutions pour ces déchets.

Le rapatriement en France des déchets radioactifs expédiés en Russie obligera les autorités françaises à tenter de trouver un site de stockage… sachant qu’il est plus difficile de trouver un tel site en France qu’au fond de la Sibérie. Cela permettra de rappeler que, malgré des manoeuvres indignes, l’Etat français ne parvient pas, depuis plusieurs mois, à imposer la création d’un site d’enfouissement des déchets radioactifs : les tentatives faites dans l’Aube début 2009 ont été repoussées par les populations locales et les associations antinucléaires.

D’autres déchets et résidus générés à l’étranger par l’industrie nucléaire française devraient d’ailleurs être rapatriés en France, par exemple les « stériles » (véritables montagnes de résidus d’extraction de l’uranium) abandonnés à ciel ouvert au Niger par Areva : cet uranium servant à alimenter les réacteurs nucléaires français, les déchets ainsi générés appartiennent moralement à la France.

Le Réseau « Sortir du nucléaire » appelle l’opinion publique à prendre acte de ce que le nucléaire est une des industrie les plus polluantes et que, malgré 50 ans de promesses, aucune solution n’existe pour les déchets radioactifs. La seule conclusion sensée est donc de faire cesser au plus vite les activités de l’industrie nucléaire afin de na pas produire de nouveaux déchets radioactifs.

Media Query: