615 histoires sur l’engagement : le docteur Hawa Abdi

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

hawa abdi

Le docteur Hawa Abdi los d’une remise de prix à Washington en 2013 © NICHOLAS KAMM / AFP

La première femme gynécologue de Somalie a tenu un siège avec les 90 000 réfugiés de son camp. Hawa Abdi a toujours voulu être médecin. Grâce au Comité des femmes de l’Union Soviétique, elle suit ses études à Kiev. Tout juste diplômée, elle rentre en Somalie et devient la première femme gynécologue du pays. Pour offrir des services obstétriques gratuits aux femmes vivant dans les zones rurales, elle crée la Fondation Dr Hawa Abdi en 1983. Tandis que la guerre civile éclate en 1991, elle ouvre une nouvelle clinique et une école pour tous les réfugiés et orphelins. Elle ouvre ensuite un camp humanitaire lors de la crise alimentaire de 2011 dans la Corne de l’Afrique. 90 000 personnes sont accueillies. En mai 2010, son hôpital est assiégé puis pillé par des miliciens armés que seule la résistance pacifique de nombreuses femmes venues du camp de réfugiés dissuade de détruire et d’assassiner celle qu’on surnomme Mama Hawa. « Ce que j’ai appris, c’est que la femme est l’être humain le plus fort » déclare-t-elle. Son travail a été reconnu par plusieurs prix dont un de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés.
www.dhaf.org

 

Un des 615 portraits présents dans cet ouvrage de la fondation GoodPlanet.

Media Query: