615 histoires sur l’engagement : Bart Weetjens, fondateur d’APOPO

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Bart Weetjens

Bart Weetjens, le fondaeur d’APOPO © AFP PHOTO/YASUYOSHI CHIBA / AFP PHOTO / YASUYOSHI CHIBA

Des rats pour déminer et détecter la tuberculose. Bart Weetjens a une drôle de passion : les rats. Enfant, ce Néer­landais en avait domestiqué trois. Adulte, les rongeurs inspirent ses re­cherches scientifiques. En 1998, il crée APOPO, une organisation à but non lucratif, qui détecte la présence de mines, en Afrique et en Asie, grâce au flair des rats. 105 024 mines sont ainsi détruites. En 2010, Bart Weetjens fait encore appel aux rats pour déceler la tubercu­lose. En Tanzanie, ces « HeroRAT » vérifient jusqu’à 100 échantillons en 20 minutes. Les bilans de santé sont délivrés en moins de 24 heures par APOPO contre plusieurs semaines auparavant. 81 390 infections poten­tielles de tuberculose ont été interrom­pues, grâce aux rats. Bart continue de chercher de nouvelles applications aux talents des rats : « nous pourrions les utiliser pour toute une série de dépistages, comme ceux du cancer et du diabète ou en matière d’environnement pour pré­venir la corrosion des pipelines par exemple ou la contamination par sal­monella ou légionellose de la nourriture et de l’eau. »

https://www.apopo.org/en

En savoir plus sur APOPO

 

engagement

Un des 615 portraits présents dans cet ouvrage de la fondation GoodPlanet.

 

Media Query: