615 histoires sur l’engagement : Catherine de la Hougue a créé des bus pour l’écoute des personnes qui en ont besoin

Publié le : Last updated:

Création d’un lieu d’écoute : le bus aux oreilles. En 2011, alors qu’elle termine sa carrière dans la magistrature, Catherine de la Hougue a l’idée d’un café-parent mobile. Après trois ans de démarches administratives et de re­cherche de fonds, le Parentibus voit le jour. Ce minibus arpente les routes de la Manche, s’arrêtant sur les marchés de treize communes. Trois mots sont inscrits sur la porte d’entrée : « Gratuité. Convivialité. Proximité. » Près de 40 bénévoles écoutent les problèmes des anonymes qui poussent la porte, afin de libérer la parole de ceux qui n’ont personne à qui se confier. À 70 ans, Catherine de la Hougue se sent de nou­veau utile. Plus de 1000 personnes se sont ainsi confiées dans ce minibus, qui n’est pas là pour apporter des solutions, mais simplement tendre une oreille. Alcool, jeunes en difficultés, maladie, solitude, tous les thèmes sont abordés sans préjugés, avec une écoute bien­veillante. Catherine de la Hougue envi­sage d’acheter un second bus en 2017 pour étendre son action à d’autres villes du département.

www.parentibus.net

615 histoires sur l'engagement de la Fondation GoodPlanet

615 histoires sur l’engagement de la Fondation GoodPlanet

Media Query: