615 histoires sur l’engagement : Rob Hopkins, le fondateur des villes en transition

Publié le : Last updated:

Rob Hopkins

La ville de demain sera locale pour ne pas dépendre des énergies fossiles. C’est en 2005 que Rob Hopkins, un Anglais de 49 ans, a mis en place le mouvement « des villes de transition », en Angleterre, à Totnes. Cet écrivain et enseignant en permaculture a écrit plusieurs livres comme The Transition Handbook en 2008. Il apparaît aussi dans des films comme DEMAIN où il raconte son expérience de transformation des villes. Il constate que le pétrole bon marché n’a pas d’avenir, il plaide pour une relocalisation de l’économie : privilégier la fabrication locale et vivre avec les saisons. Il veut ainsi répondre aux enjeux du changement climatique et recréer du lien social. Il considère que nous dépendons trop du pétrole, et affirme qu’ « il faut sortir de cette addiction ». Les groupes de transition ont développé une série d’outils qui montrent le potentiel des actions locales. Aujourd’hui, Rob Hopkins agit pour sortir de l’ère du pétrole. « Pour moi, cette époque appartient au passé ». Plusieurs centaines de villes se réclament ou s’inspirent du mouvement dans le monde.

http://transitionnetwork.org/

Lire aussi Le mouvement de transition face à l’enjeu démographique par Rob Hopkins

615 histoires sur l'engagement de la Fondation GoodPlanet 615 histoires sur l’engagement de la Fondation GoodPlanet

Media Query: