Mountain Wilderness veille sur la montagne

Publié le : Last updated:

preserver montagne dechet animaux

Les barbelés abandonnées

Lorsqu’ils ont perdu la guerre, en 1945, les Italiens ont abandonné leurs positions militaires le long d’une ligne fortifiée qu’ils avaient érigée au cœur du Mercantour, dans le Sud-est de la France. D’importantes quantités de fils de fer barbelé, symbole de cette démarcation, gisent et rouillent depuis sur les crêtes de ces massifs montagneux, passés depuis en territoire français. Au passage de ces lignes, chamois, bouquetins et mouflons s’accrochent et se blessent fréquemment. Les alpinistes bénévoles de Mountain Wilderness (MW), une association internationale reconnue d’utilité publique, ont très vite perçu l’urgence de débarrasser la montagne de ces installations militaires obsolètes et dangereuses pour la faune mais aussi pour l’homme.

Au cours de l’été 2009, ils ont mis en oeuvre leur 10ème chantier de nettoyage en Haute Vésubie, dans le département des Alpes-Maritimes. Pendant cinq jours, ils ont déterré des tonnes de « queues-de-cochon », ces lourdes boucles de fer enfouies dans la terre et des mètres de barbelés. Au total, 20 tonnes de métal ont été extraites à 2000 mètres d’altitude. Ces déchets ont ensuite été hélitreuillés puis confiés à des recycleurs dans la vallée. Depuis 2002, ces amoureux de la montagne, tous bénévoles, ont enlevé 100 tonnes de ces scories militaires. Au-delà de sa plus-value environnementale, ces projets rassemblent des hommes et des femmes d’origines sociales diverses.

Cette année, les membres de MW ont été rejoints par un groupe de jeunes adolescents d’un foyer des Vosges et par six détenus de la prison d’Aiton près de Chambéry. Laurence, alpiniste et membre du conseil d’administration de MW France raconte cette formidable expérience humaine : « nous ne sommes pas revenus les mêmes, cette opération fût une aventure très riche ». Les détenus sont tous volontaires, eux aussi. Tous sont en voix de réinsertion à quelques mois de leur sortie de prison. Leur motivation est forte. « Pas facile de retrouver nos murs après quatre jours de bonheur passés en montagne », raconte Vincent qui a participé à cette opération. L’aventure se poursuit l’année prochaine, parce que la ligne est encore longue !

Mountain Wilderness
Mountain Wilderness

Association internationale de protection de la montagne avec sa section France reconnue d’utilité publique, Mountain Wilderness propose une relation à la montagne basée sur le respect de la nature et des hommes.

En relation avec les pouvoirs publics, actions militantes et constructives se succèdent dans le but de limiter l’artificialisation de ce milieu.

Media Query: