Des clowns aux petits soins

Publié le : Last updated:

rire médecins clowns

L’intervention des clowns auprès des malades © Le Rire Médecin

Parce qu’il est plus facile de soigner un enfant heureux, l’association le Le Rire Médecin se donne en spectacle à l’hôpital.

En France, un enfant sur deux est hospitalisé avant l’âge de 15 ans. Pour ces enfants mais aussi pour les parents, une simple visite ou un long séjour à l’hôpital est souvent une source d’angoisse et de détresse. Les clowns du Rire Médecin apportent alors l’étincelle à ces enfants de vrais remèdes contre les chagrins et la douleur.

Le jeu, les blagues, la musique sont un des moyens déployés par Dr Girafe, Docteur Chou-Fleur, Madame Baden-Baden et les autres collègues pour faire rire les enfants, un moyen de les libérer de la souffrance. « Il s’agit pour nous de permettre à chaque enfant de devenir un oiseau qui échappe à son angoisse, à ses peurs, un oiseau plus libre de ses émotions », raconte Caroline Simonds, alias Dr Girafe. Et les émotions sont bel et bien là. Adrien, 16 ans, raconte que ce qu’il y a de bien avec les clowns, « c’est quand ils viennent te voir, ils mettent tout de suite un sacré bazar, c’est la vie qui entre dans la chambre ».

Caroline a fondé cette association d’« hopiclowns » en 1991, après une remarquable carrière d’artiste de rue de part le monde. En plus de sa charge de directrice, elle poursuit ses activités de spectacle improvisé dans les services pédiatriques de la région parisienne, deux fois par semaine. Le travail dans ces établissements n’est pas facile parce qu’il faut arriver à « faire danser les émotions » des enfants enfermés dans la maladie, incurable chez certains d’entre eux. Pourtant, les clowns ne font aucune différence entre un bobo et un cancer.

L’important, c’est la rencontre. Cette rencontre se fait par le jeu, par un regard, un sourire. « C’est une invitation au jeu, explique Caroline, par ce biais nous cherchons à déclencher l’envie de jouer, même chez un enfant qui va très mal ». Ces magiciens de l’âme agissent auprès des enfants petits et grands, pourvu qu’il échappe aux choses graves qu’il vit, aux soins médicaux quotidiens parfois douloureux. « Lorsque nous sommes là, l’enfant va faire comme il a envie de faire, avec ses moyens à lui, pourvu qu’il ait un espace de liberté », poursuit-elle. Le professeur Jean-Louis Bernard résume ainsi la présence des clowns « le Rire Médecin, c’est un exemple d’intelligence et de professionnalisme. Rarement une association extérieure ne s’est si bien intégrée à la logique des soins. Ça touche vraiment à quelque chose d’essentiel. Le jeu et le rire chez les enfants sont naturels. En y contribuant, ils les soulagent et ont un vrai rôle de thérapeute ».

Le Rire Médecin
Le Rire Médecin

Créée en 1991, cette association regroupe 75 clowns, artistes professionnels formés spécifiquement au travail en milieu hospitalier. Toute l’année, deux fois par semaine, ils offrent aux enfants un spectacle improvisé dans les 35 services pédiatriques de 13 hôpitaux en France. Conçus sur mesure, les spectacles ont pour objectif de les aider à mieux vivre leur hospitalisation. En 2008, les clowns ont mené 55.000 visites auprès des enfants, des familles et du personnel soignant.

Media Query: