Symbiose industrielle

Publié le : Last updated:

Dès 1960, quatre entreprises et une collectivité locale ont créé un réseau interdépendant à Kalundborg (Danemark). La centrale électrique récupère d’une raffinerie les eaux tièdes issues du système de refroidissement pour améliorer son processus de purification. Puis, l’usine de plâtre, qui dépensait beaucoup d’énergie pour le chauffage du gypse, fut intéressée par les gaz en excès produits par le raffinage du pétrole. À côté, la cimenterie a utilisé les cendres issues de la combustion du charbon dans la centrale électrique. Une ferme piscicole est venue s’installer, attirée par la fourniture d’eau tiède…

Aujourd’hui 24 partenariats se sont ainsi mis en place. Les protagonistes de l’expérience lui ont donné un nom : « la symbiose industrielle ».

Media Query: