De l’eau à Cité Soleil !

Publié le : Last updated:

À Port-au-Prince, la capitale d’Haïti, le bidonville de Cité-Soleil fait périodiquement l’objet d’affrontements armés entre des bandes organisées et les forces des Nations Unies. La population y survit péniblement, privée des services essentiels, notamment l’accès à l’eau du fait de la dégradation des structures existantes et de l’impossibilité pour la Centrale Autonome Métropolitaine d’Eau Potable (CAMEP) d’alimenter en carburant l’unique station de pompage fonctionnelle à cause de l’insécurité ambiante. Le Comité International de la Croix-Rouge (CICR) a entrepris, avec les services publics, de renforcer le système de gestion des fontaines par la création d’un comité de gestion composé d’habitants de la Cité, chargé de gérer les recettes de la vente de l’eau. Une partie de ces recettes est reversée à la CAMEP pour couvrir les coûts de production de l’eau. Le comité de gestion peut disposer du solde pour l’entretien des fontaines, réhabilitées par le CICR.

Media Query: