Bois labellisé

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

Depuis 2005, des exploitants forestiers de l’État du Para au Brésil ont créé le premier groupement de producteurs de bois « labellisé vert », afin de protéger la forêt tout en utilisant les produits de la forêt de façon plus rentable, sans obligatoirement couper les arbres. La seule production de farine de noix du Brésil, en complément de la farine de manioc, fait vivre 2 350 familles et les produits à base du latex extrait de l’hévéa (cuir végétal) profitent à 200 familles. Cette complémentarité des arbres et des cultures, appelée agroforesterie, ayant pour but de mieux valoriser les ressources du milieu, se développe progressivement dans le monde.

Media Query: