Un engagement au service des plus vulnérables, pour les accompagner face au changement climatique grâce à des solutions éco-responsables !

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 3 minutes  

Cette année 2018 a permis de solides avancées pour les projets de terrain de la Fondation GoodPlanet. En voici le bilan :

Pour une agriculture durable, protectrice de l’environnement et créatrices d’activités génératrices de revenus :

Nos deux projets d’agriculture et foresterie durables au Pérou et en Equateur ont continué leur bout de chemin. Au Pérou grâce à notre projet de préservation du Bosque Seco ce sont plus de 62 000 arbres qui ont été régénérés cette année via la méthode RNA (Régénération Naturelle Assistée). Pour un total de 1775 bénéficiaires, 6 communautés ont vu des projets communautaires prendre jour : mise en place de jardin potager, d’adduction d’eau, d’amélioration de l’élevage, de culture de moringa et de fabrication de sirop alimentaire.

En Equateur, dans le cadre de notre projet qui vise à reboiser des zones dégradées en mettant en place un modèle d’agroforesterie durable, 16 000 arbres ont été plantés grâce à 3 pépinières créées. Un atelier est en cours de construction afin de transformer des fruits en pulpe et confiture ainsi que pour réaliser la distillation d’huile essentielle.

En France, pour lutter contre la pollution des cours d’eau aux produits phytosanitaires, lutter contre l’érosion et créer de nouvelles filières, 1900 arbres ont été plantés dans le bassin Adour Garonne et 1000 dans la région Occitanie !

Nous avons également travaillé au développement de l’agriculture traditionnelle au Maroc.  Nous avons mis en place l’aménagement d’une miellerie collective ainsi que l’achat de 127 ruches, 87 essaims et un extracteur de miel pour le plus grand plaisir des 54 apiculteurs formés.

« Aujourd’hui, nous réfléchissons différemment le choix des projets et la manière de chercher des financements pour trouver des partenaires plus impliqués et créer du dialogue et des rencontres au cœur des projets entre des mondes souvent très éloignés. »

Claire Sellier – Chargée de projet

Des écoles bioclimatiques pour un meilleur accès à l’éducation :

En Inde et au Maroc, 5 cuisines scolaires et 5 pièces de stockage ont été réaménagées pour une meilleure hygiène et sécurité de tous. Et grâce aux 9 serres améliorées, ce sont 1237 enfants qui bénéficient d’une alimentation enrichie en légumes frais et plus saine !

Protéger la biodiversité par et pour les communautés :

A l’Île Maurice, pour sauvegarder les écosystèmes marins et côtiers menacés par l’industrie touristique, 6 hectares de zones côtières ont été identifiés et 22 hectares supplémentaires de zones marines protégés par les communautés locales.

Un accès à l’énergie pour les plus vulnérables, pour un développement agricole durable :

En Inde, pour lutter contre la précarité énergétique des paysans et contre la déforestation, 1900 biodigesteurs ont été construits cette année au profit de 10 000 bénéficiaires qui pourront avoir accès à une énergie propre, accessible et renouvelable pour cuisiner leurs 3 repas quotidiens.

« Vivre de l’énergie solaire en Bolivie et des bouses de vache en Inde… En 2018, on a achevé une belle réussite de 10 ans de coopération avec nos premièrs projets de biogaz en Inde et cuiseurs solaire en Bolivie ! J’ai eu la chance de travailler sur ces deux projets où plus de 4000 femmes ont bénéficié d’un accès à l’énergie renouvelable pour la cuisson. »

Nitin Pagare – Chargé de projets carbone

« L’année 2018 a été marquée par le lancement de notre projet d’accès au biogaz au profit de 115 000 personnes en Inde et le développement des projets d’agriculture durable en France. L’année 2019 sera l’année de la consolidation de ces projets et du lancement de nouveaux projets de compensation carbone. »

Matthieu Jousset – Responsable du programme Action Carbone Solidaire

Media Query: