Projet du pôle Action Carbone Solidaire : La coexistence Humains – Éléphants

Publié le : Last updated:

Grâce aux mesures de conservation mises en place dans le pays, le Botswana est devenu un refuge pour la faune sauvage d’Afrique australe. Les réserves, véritables sanctuaires de biodiversité couvrent 20% du territoire et permettent aux animaux, pour certains par ailleurs menacés, de s’y développer. Dans certaines régions du pays, la densité d’éléphants est supérieure à celle des habitants. Les problèmes de cohabitation, entre agriculteurs et éléphants sont en perpétuels croissance. En 2014, il a été recensé plus de 6000 incidents : champs et récoltes détruits, destruction des infrastructures, dommages corporels et même décès. Les conflits peuvent être à l’origine d’abattage d’éléphants.

Depuis 2016, la Fondation GoodPlanet développe, grâce au soutien d’Oméga, deux projets de réduction des conflits Humains – Éléphants au Botswana, en partenariat avec Ecoexist et Elephants for Africa.

Les objectifs ? Améliorer la perception qu’ont les agriculteurs des éléphants et renforcer leur capacité à protéger leurs récoltes des attaques de pachydermes.

Ces deux projets permettent le développement de techniques d’atténuation contre les dommages faits aux cultures (utilisation de piment, lampes solaire, tentes), la mise en place de partenariats avec des structures touristiques pour développer des recettes liées à la protection des éléphants et la sensibilisation des communautés et des plus jeunes à l’environnement et la faune sauvage !

Media Query: