Néo-Planète : Comment peut évoluer la politique énergétique de la Chine ?

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

Grand spécialiste des questions d’énergie de son pays, le Pr Yazhong Liu est plutôt optimiste sur l’évolution de la situation de la Chine en matière énergétique mais reconnaît que les problèmes à régler ne sont ni simples ni faciles. Le Pr Liu, qui préside le Beijing Foreign Studies University France, met l’accent sur un très gros problème ignoré, celui de l’approvisionnement du pays en charbon, le combustible le plus utilisé en Chine. Rencontre au Bourget.

En effet, les mines de charbon se trouvent dans le nord-ouest et une grande partie de la population vit dans le sud-ouest. Ainsi, 40% de tout le transport ferroviaire est consacré au charbon, sur des milliers de kilomètres ! Du coup, l’impact climatique réel du charbon est multiplié par 2 ou 3. Conscient de ce problème et des inconvénients du charbon, le gouvernement chinois s’est tourné vers le nucléaire (6% de l’électricité), l’hydraulique et surtout vers les éoliennes et le solaire photovoltaïque, un gros travail de recherche étant mené sur le stockage de grande capacité de l’électricité afin de pallier l’intermittence de ces énergies renouvelables. La Chine, explique le Pr Liu, est maintenant le premier utilisateur mondial des énergies renouvelables. Mais à ses yeux, il ne faut pas se focaliser sur les questions techniques : le plus important, dit-il, c’est de développer la maîtrise de la demande d’énergie, l’efficacité énergétique (c’est-à-dire une utilisation optimale du kWh) et les économies d’énergie qui passent aussi, comme chez nous, par une évolution des comportements.

 

Source : Néo-Planete

Media Query: