Néo Planète : Électronique, chronique d’une mort annoncée

Publié le : Last updated:

electronics-759228_640

Ce terme un peu barbare doit certainement vous dire quelque chose. L’obsolescence programmée ou planifiée est le processus par lequel un bien devient obsolète pour son utilisateur, parce que l’objet en question n’est plus à la mode ou juste bon pour la casse. Donc en plus de concerner vos appareils, cette destinée tragique vous concerne vous aussi !

En gros certains produits sont prévus pour ne plus fonctionner ou ne plus être à la mode après un certain temps d’utilisation afin de forcer le consommateur à les remplacer. Une technique que chérissent particulièrement par les constructeurs d’appareils électroniques les géants des ordinateurs, téléphones et autres consoles ; et aussi d’électroménagers. Les citoyens sont donc incités à participer, malgré eux, à une course frénétique à la consommation. Qui ne sait jamais fait la réflexion : « C’est fou ça, mon vieux frigo et ma vieille machine à laver ont tenu plus longtemps que les nouveaux… » Une stratégie planifiée dès la conception du produit. Elle consiste à diminuer la durée de vie du produit, ou son attractivité, et créer ainsi en permanence chez le consommateur le besoin, ou la nécessité, de le remplacer par un nouveau. C’est un peu effrayant… Les plus jeunes d’entre nous n’en ont peut-être pas conscience mais nos appareils high-tech et électroménagers ont en moyenne une durée de vie de plus en plus courte. Ou bien parce qu’ils ont rendu l’âme sans prévenir, ou simplement parce qu’ils ne sont plus « tendance ». Nous les mettons ainsi à la retraite prématurément pour les remplacer par de nouvelles innovations.

Un petit bout de chemin ensemble…

Selon Que Choisir, la durée de vie moyenne des appareils électroménagers courants serait aujourd’hui en moyenne de 6 à 8 ou 9 ans contre 10 à 12 ans auparavant. Par exemple :

 

D’autres produits sont connus pour faire l’objet d’une conception prévoyant leur obsolescence programmée : les bas nylons inventés en 1940, les imprimantes qu’il vaut mieux jeter aujourd’hui plutôt que réparer, et puis bien sûr les fameux iPod, iPhone et iPad qui ne durent jamais 10 ans…

Source : Néo-Planète

Media Query: