#Néoplanète : Quelle époque éthique ! Reforester, ça va être drone !

Publié le : Last updated:

Le drone peut filmer, surveiller, garder, vérifier sans avoir droit à des RTT et sans salaire, qui dit mieux ? Qu’on le veuille ou non et quelque-soit l’éthique de sa mission, le drone va influencer nos vies pour le meilleur et pour le pire. Certains nous angoissent quand ils survolent nos centrales nucléaires mais d’autres pourraient bien résoudre nos problèmes de déforestation.

Comme ce drone planteur d’arbres, inventé par Lauren Fletcher, ancien ingénieur de la Nasa. Il peut voler à 2 mètres d’altitude au-dessus des zones déboisées pour analyser la nature de leurs sols et, en fonction de la cartographie, repérer les meilleurs endroits pour reboiser même dans des endroits inaccessibles, en montagne par exemple.

Une fois ce marquage effectué, notre drone revient pour projeter, grâce à un canon à air comprimé, des capsules biodégradables qui contiennent chacune  deux graines germées et des nutriments pour les nourrir et leur donner un maximum de chance de s’épanouir.

Plus rentable, c’est difficile : avec  son réservoir contenant plus de 300 capsules, le drone planteur en sème une toutes les 10 secondes ! Le résultat : il peut planter 36 000 graines en une journée contre 1500 manuellement.

Ensuite, le drone reviendra régulièrement surveiller ses plantations et voir s’il faut affiner sa plantation. La société BioCarbon Engineering qui a conçu ce forestier des temps modernes pense commercialiser ses premiers prototypes cet été avec comme objectif de planter 1 Milliard d’arbres en une année, on ne résine pas sur les moyens !

Source : Néoplanète

Media Query: