GoodNews ! Les malvoyants pourront bientôt lire grâce au Finger Reader

Publié le : Last updated:

La Fondation GoodPlanet vous propose la bonne nouvelle de la semaine : des chercheurs de l’Institut de technologie du Massachusetts (MIT) ont développé un dispositif de lecture audio qui se porte à l’index pour les personnes malvoyantes. Cette bague analyse les textes et donne accès aux écrits instantanément. Un nouvel outil qui devrait changer la vie de plusieurs dizaines de millions de personnes.

Le prototype du Finger Reader, produit par une imprimante 3D, émet une voix synthétisée qui lit les mots écrits sur n’importe quel support : menus de restaurants, livres, plans, magazines, écrans d’ordinateur… La lecture est rendue facile et intuitive grâce à sa simple utilisation. Roy Shilkrot, développeur du dispositif au MIT explique qu’il suffit de poser son doigt avec la bague sur le texte, un logiciel se met en marche et suit les mouvements du doigt pour identifier chaque mot. Un signal sonore s’active si le doigt n’est plus sur la bonne ligne et une vibration s’active si le doigt n’est plus du tout sur le texte.

Il aura fallu trois ans de recherches, de créations de logiciels et d’échanges avec un groupe de testeurs pour que ce prototype voie le jour. Shilkrot ajoute qu’il reste encore beaucoup de travail aux chercheurs pour qu’il puisse se connecter aux téléphones portables. Le chercheur estime simplement que le Finger Reader pourrait être commercialisé à un prix abordable, sans plus de précision.

Bien que, le Finger Reader ne puisse pas (encore) lire sur les tablettes sans désactiver le tactile (le texte se déplacerait avec le doigt), « c’est un outil qui peut donner un meilleur accès aux documents imprimés, aider à avoir une vie plus riche et plus productive ».

Jerry Berrier, 62 ans, né aveugle, gère un programme fédéral qui distribue les nouvelles technologies disponibles aux personnes à faible revenu qui ont perdu la vue et l’ouïe dans la région. Pour lui, le Finger Reader est la promesse de plus de libertés. « Lorsque je vais chez le médecin, je peux désormais lire un document avant de le signer », explique-t-il. Jerry rappelle « qu’il existe d’autres dispositifs de reconnaissance de caractères sur le marché pour les personnes souffrant de déficience visuelle, mais aucun ne le fait en temps en réel. » Les lieux publics et autres maisons de retraite mettent effectivement parfois à disposition des scanners encombrants qui traitent l’information souhaitée pour être ensuite lue à haute voix par un logiciel de caractères installé sur un ordinateur ou un smartphone.

Cependant, il faudra patienter un petit peu car la date de commercialisation de ce produit n’a pas encore été communiquée.

Source :

Media Query: