Focus sur les réservoirs à biogaz

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Construction de réservoirs à biogaz et production de vermicompost en Inde © SKG Sangha

Construction de réservoirs à biogaz et production de vermicompost en Inde © SKG Sangha

En Inde et au Mali, les femmes et les enfants, à qui échoit habituellement la tâche de récolter du bois pour la cuisson des aliments, profitent aujourd’hui d’une technique novatrice et durable développée par la Fondation GoodPlanet : les réservoirs à biogaz.

C’est pour offrir une solution plus respectueuse de l’environnement et moins nocive pour la santé (inhalation de la fumée due au bois), qu’à travers son programme Action Carbone Solidaire, GoodPlanet construit ces réservoirs avec des associations locales partenaires.

Qu’est-ce qu’un réservoir à biogaz ?

Un réservoir à biogaz est un contenant dans lequel on introduit des déchets organiques (excréments animaliers, déchets alimentaires…) et qui, en l’absence d’oxygène, vont être digérés par des bactéries (fermentation) et produire du méthane, alors utilisé comme gaz de cuisson.

Chaque réservoir délivre également des résidus qui peuvent ensuite être utilisés comme engrais naturels pour remplacer les produits chimiques.

Quels sont les bénéfices ?

Pour une famille, posséder un réservoir à biogaz permet d’économiser de l’argent mais aussi du temps, puisque les femmes et les enfants gagnent en moyenne 3 heures par jour initialement dédiés à la récolte de bois.

Ces réservoirs permettent donc d’améliorer la condition de vie des populations tout en luttant contre la déforestation et en réduisant les gaz à effet de serre. Par exemple, en Inde, un réservoir familial installé par la Fondation GoodPlanet et son partenaire SKG Sangha, coûte 450 € et permet d’éviter l’utilisation de 4 tonnes de bois chaque année, soit l’émission de 5 tonnes de CO2/an.

Ces réservoirs permettent également de réduire la production de fumée dans l’habitat, aujourd’hui responsable du décès de 4 million de personnes chaque année selon l‘Organisation mondiale de la santé.

A ce jour, la Fondation GoodPlanet a mis en place 3200 réservoirs, profitant à près de 20 000 personnes. Des chiffres encourageants qui ne cessent d’augmenter grâce à la générosité du public et des partenaires.

Cliquez ici pour en savoir +

Media Query: