Borne met en garde contre la « frénésie » du « Black Friday »

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

Elisabeth Borne

La ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne, le 13 novembre 2019
© AFP ludovic MARIN

La ministre de la Transition écologique Élisabeth Borne a mis en garde lundi contre la pollution que génère le « Black Friday », mettant en garde contre « la frénésie de consommation » que génère cette journée de promotions prévue vendredi.

Cette manifestation commerciale importée des Etats-Unis est une opération « où, à coups de remises, de publicités, on vous incite à acheter des produits dont vous n’avez pas nécessairement besoin », a jugé la ministre, citant « un chiffre: l’an dernier, au lendemain du Black Friday: c’était un million de colis livrés dans Paris ».

« On ne peut pas à la fois baisser les émissions de gaz à effet de serre et appeler à une frénésie de consommation. Il faut surtout consommer mieux », a-t-elle argumenté.

Selon elle, « on peut avoir des objets qu’on garde plus longtemps. Si par exemple tous les téléviseurs duraient non pas huit mais neuf ans, on économiserait les émissions de gaz à effet de serre de la ville de Lyon pendant un an », selon elle.

© AFP

Media Query: