Action en justice de 22 États américains contre la politique charbon de Trump

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Les centrales à charbon sont polluantes et grosses émettrices de gaz à effet de serre © GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives JEFF SWENSEN

Les centrales à charbon sont polluantes et grosses émettrices de gaz à effet de serre
© GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives JEFF SWENSEN

Los Angeles (AFP) – Une coalition rassemblant 22 États américains a annoncé mardi se pourvoir en justice pour empêcher le gouvernement de Donald Trump de ralentir la fermeture des centrales à charbon, polluantes et grosses émettrices de gaz à effet de serre.

Depuis son élection en 2016, le président républicain a retiré les États-Unis de l’Accord de Paris sur le climat et a systématiquement cherché à détricoter les réglementations environnementales adoptées pendant les huit ans de la présidence du démocrate Barack Obama.

Parmi celles-ci figure le « Clean power plan » (« Plan pour une énergie propre »), qui visait à accélérer la fermeture des centrales à charbon en fixant des plafonds d’émissions de gaz polluants.

Bloqué en justice, le texte n’est jamais entré en vigueur et Donald Trump a décidé de le remplacer à son arrivée au pouvoir par une réglementation moins contraignante, l’ACE (« Affordable clean energy », soit « Énergie propre abordable »).

« Ce gouvernement a décidé d’abroger le Clean power plan et de le remplacer par un succédané inefficace », a accusé lors d’une conférence de presse Xavier Becerra, le procureur général de Californie, État démocrate à la pointe du combat judiciaire contre la politique climatique du président Trump.

En vertu de l’ACE, chaque État américain fixerait ses propres critères pour les centrales à charbon opérant sur son territoire.

L’action en justice engagée par les 22 États et six grandes villes (Los Angeles, New York, Chicago…) devant une cour fédérale de Washington estime que l’ACE va à l’encontre des obligations légales fixées à l’Agence de protection de l’environnement (EPA) et réduit de fait ses prérogatives.

Pour le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, le gouvernement Trump est « dans le court terme ». « Ils négligent complètement la prochaine génération, honte à eux », a-t-il lancé mardi.

Donald Trump fait inlassablement l’éloge du « magnifique charbon propre » et remet régulièrement en cause, au mépris du consensus scientifique, la réalité du réchauffement climatique ou le rôle des activités humaines dans ce phénomène.

Le charbon américain est en crise malgré les millions de dollars versés dans la recherche pour améliorer le rendement des centrales thermiques. Face aux solutions moins chères et plus propres, la consommation de charbon est au plus bas depuis 40 ans, selon le ministère de l’Energie, et les fermetures de mines se multiplient.

© AFP

Media Query: