En Italie, 14 mds d’euros de dégâts agricoles liés au changement climatique

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Des vignobles près de Farra di Soligo, dans le nord de l'Italie, le 26 février 2019 © AFP/Archives Miguel MEDINA

Des vignobles près de Farra di Soligo, dans le nord de l’Italie, le 26 février 2019
© AFP/Archives Miguel MEDINA

Milan (AFP) – Le changement climatique a entraîné des dommages de l’ordre de 14 milliards d’euros à l’agriculture italienne en dix ans, via la sécheresse ou de violentes tempêtes, a estimé jeudi le principal syndicat agricole de la péninsule, la Coldiretti.

Cette annonce intervient alors que le Giec, le groupe des experts du climat des Nations Unies (ONU), a jugé jeudi indispensable de repenser l’usage des terres et nos habitudes alimentaires afin d’assurer à la fois la sécurité alimentaire et la lutte contre le réchauffement climatique.

À lire aussi : Les principaux points du rapport du Giec

« Ce phénomène concerne directement l’Italie, où un cinquième du territoire national est en danger d’abandon en raison des mutations du climat », a déploré la Coldiretti dans un communiqué.

« Ces 25 dernières années, un quart des terres cultivables a disparu (-28%) avec une superficie agricole utilisable réduite à tout juste 12,8 millions d’hectares », tandis que « ces 15 dernières années a disparu un arbre fruitier sur trois », le verger italien étant passé de 426 000 hectares à 286 000 (-33%), a-t-elle dénoncé.

Selon le syndicat agricole, ceci représente non seulement une perte d’un point de vue de la production mais aussi dans la lutte contre la pollution de l’air.

La Coldiretti demande donc des mesures à la fois pour préserver les terres agricoles et pour aider les agriculteurs en cas de calamités naturelles, estimant que la survie de l’agriculture italienne est en jeu.

© AFP

Media Query: