Transport aérien : Wargon prête à étudier un système de compensation du CO2

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

transport

La secrétaire d’Etat à la Transition écologique et solidaire, Emmanuelle Wargon, ici à l’Elysée le 30 avril 2019
© AFP/Archives Ludovic MARIN

Paris (AFP) – La secrétaire d’État à la Transition écologique et solidaire, Emmanuelle Wargon, s’est dite prête à étudier un système de compensation des émissions de CO2 du transport aérien, mercredi sur Radio Classique.

« La compensation (…) pourquoi pas? », a dit la secrétaire d’État, à propos des émissions de gaz à effet de serre du transport aérien.

« Compenser, ça veut dire, on pollue d’un côté, et puis on plante des arbres de l’autre », donc « plus de nature, plus de verdure », a-t-elle expliqué. « On ne peut pas tout faire par compensation », mais « ça se regarde », a-t-elle estimé.

« Je suis prête, avec mes collègues (du gouvernement), à travailler avec le secteur de l’aérien, le secteur des agences de voyage (…) pour regarder s’il est possible d’avoir un pacte », a dit Emmanuelle Wargon.

La secrétaire d’État a évoqué d’autres pistes face aux émissions de gaz à effet de serre du transport aérien, dont l’évolution technologique « vers plus de biocarburants; vers des carburants qui polluent moins ».

Une autre possibilité serait de taxer le kérosène, mais elle a récusé cette idée au niveau national : « cette taxe, elle doit être discutée au plan communautaire, il n’est pas possible de la mettre en place uniquement en France ».

© AFP

Media Query: