Canada : l’automne est « anormalement froid »

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

canada hiver froid

L’hiver est très en avance cette année au Canada
© AFP/Archives JEFF HAYNES

Montréal (AFP) – L’hiver est particulièrement en avance cette année au Canada avec des températures « très », voire « extrêmement », sous les normales de saison enregistrées entre septembre et novembre à travers le pays, ont indiqué dimanche les services météorologiques nationaux.

Les scientifiques ont démontré dans plusieurs modèles que l’accélération du changement climatique pourrait avoir comme conséquence paradoxale, à terme, de refroidir le nord-est nord-américain, en raison de la fonte des glaces de l’Arctique et de la calotte du Groenland.

Sans avancer d’explications dans l’immédiat, les météorologues du ministère canadien de l’Environnement ont remarqué dans une note transmise à l’AFP que « la température moyenne du trimestre de septembre à novembre 2018 se classe comme +très+ à +extrêmement+ en-dessous de la normale presque partout au Canada ».

Dans les provinces de Saskatchewan (Ouest), Manitoba (centre) et du Québec (est), « les températures ont été les plus anormalement froides, avec des écarts-types variant de -1,5 à -2,5 » degrés Celsius par rapport aux moyennes de saison, selon Environnement Canada.

« Ca a été l’un des automnes les plus froids enregistrés, après un été record qui figure parmi les cinq plus chauds de l’histoire » dans le deuxième plus vaste pays de la planète, a relevé auprès de l’AFP, David Phillips, climatologue au ministère de l’Environnement.

Une canicule a fait 70 morts début juillet au Québec, dont la moitié à Montréal: la métropole a connu le mois de juillet le plus chaud depuis un siècle, avec des températures supérieures de trois degrés aux moyennes de saison.

Ces fortes chaleurs ont donc été suivies par un automne anormal: « Plusieurs nouveaux records de froid ont été établis dans l’ouest en septembre, de la Colombie-Britannique jusqu’au Manitoba, tandis que quelques nouveaux records ont été établis dans l’est en octobre et en novembre ».

« Conséquence de ce froid généralisé et précoce à l’automne 2018, les chutes de neige totales ont été plus abondantes que la normale presque partout », relèvent les services météo.

Le mois de novembre a été particulièrement enneigé dans l’est canadien, avec une « couverture de neige (…) deux à quatre fois plus épaisse que la normale », ont-ils souligné, notant que depuis mi-octobre les températures étaient « presque constamment sous les normales » de l’Ontario à la côte atlantique en passant par le Québec.

© AFP

Media Query: