Inde : des agriculteurs convergent sur New Delhi pour manifester

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

inde paysans manifester

Des agriculteurs indiens participent à une manifestation à New Delhi pour réclamer une session parlementaire consacrée à leur situation, le 30 novembre 2018
© AFP Money SHARMA

New Delhi (AFP) – Des dizaines de milliers d’agriculteurs indiens ont marché vendredi sur le Parlement à New Delhi afin de faire pression sur le gouvernement nationaliste hindou de Narendra Modi, à quelques mois des élections législatives de 2019.

Les agriculteurs du géant d’Asie du Sud réclament une session parlementaire consacrée à leur situation. Plus de 300.000 paysans indiens se sont suicidés au cours des deux dernières décennies, aspirés dans une spirale d’endettement à cause d’une mauvaise irrigation ou de récoltes décevantes.

Depuis jeudi, des agriculteurs venus de tout le pays ont convergé sur la capitale indienne. Partis de l’esplanade de Ramlila, ils ont marché vendredi à travers le centre de la mégapole en direction des centres du pouvoir politique.

Sous le regard de milliers de policiers, ils ont scandé des slogans et brandi des pancartes déclarant « À bas le gouvernement Modi » et « Vive l’unité des paysans ». Selon les organisateurs, 80.000 personnes ont participé au rassemblement.

« La crise des paysans a doublement empiré au cours des cinq dernières années », sous le mandat de l’actuel Premier ministre, a affirmé à l’AFP Sadhu Singh, agriculteur de l’État du Pendjab (nord).

« Nous perdons de l’argent sur chaque grain de riz que nous produisons », a-t-il dit.

Les manifestants demandent un effacement de dettes des agriculteurs à travers tout le pays ainsi qu’un prix minimum garanti plus élevé pour leurs récoltes.

En arrivant au pouvoir en 2014, les nationalistes hindous avaient promis de doubler les revenus des agriculteurs, mais ces derniers affirment que leur situation n’a pas changé depuis.

« Modi a promis de doubler notre revenu mais nous n’arrivons même pas à nous nourrir nous-mêmes », a déclaré à l’AFP le manifestant Labo Banigo, venu d’Odisha (est). Il dit crouler sous les dettes en raison de piètres récoltés liées à plusieurs mauvaises moussons.

La détresse des zones rurales est un sujet d’inquiétude depuis des décennies en Inde mais la crise a pris une forme nouvelle ces derniers mois, se matérialisant en manifestations géantes de paysans qui investissent les grandes villes.

En mars, un gigantesque cortège d’agriculteurs était entré à pied dans Bombay, la capitale économique du pays. Mercredi, 50.000 agriculteurs ont marché à travers Calcutta.

Près de 55% du 1,25 milliard d’Indiens dépendent de façon directe ou indirecte de l’agriculture. Le secteur représente environ 15% du PIB du pays.

© AFP

Media Query: