La Caisse des dépôts accélère sa stratégie de sortie du charbon

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

sortie du charbon

La Caisse des dépôts, bras financier de l’Etat français, a annoncé mercredi vouloir accélérer son désengagement des activités liées au charbon
© AFP/Archives ERIC PIERMONT

Paris (AFP) – La Caisse des dépôts, bras financier de l’Etat français, a annoncé mercredi vouloir accélérer son désengagement des activités liées au charbon et la mise en oeuvre de nouvelles mesures pour renforcer sa politique énergétique et environnementale.

Sur la question du charbon, « l’institution mettra en place dès 2019 une politique d’exclusion plus drastique. Elle n’investira plus – en direct ou via des fonds – dans les entreprises dont l’exposition de l’activité au charbon dépasse 10% du chiffre d’affaires » au lieu de 20% jusqu’à présent, a-t-elle fait savoir dans un communiqué.

La mise en œuvre de cet engagement sera certifiée par des commissaires aux comptes, a précisé la Caisse, promettant une information régulière sur le sujet dans le cadre de ses rapports d’activité.

Elle vise à terme un désengagement total de ce secteur.

En outre, l’institution a affirmé vouloir mobiliser 16 milliards d’euros d’ici 2020 sous forme de prêts et d’investissements pour « soutenir les projets ayant un impact positif sur le climat ». Pour ce faire, elle compte s’appuyer sur sa nouvelle « Banque des territoires » créée en mai et sa filiale Bpifrance.

« L’offre dédiée que construit la Banque des territoires sera un levier majeur pour accélérer le développement de projets TEE (Transition énergétique et environnementale, NDLR) de tous les territoires, des métropoles mondialisées jusqu’aux espaces ruraux », a déclaré Eric Lombard, le directeur général de la Caisse des dépôts, cité dans le communiqué.

En ce qui concerne les investissements, la Caisse a expliqué avoir nettement progressé dans la « décarbonation » de ses portefeuilles de placements financiers, c’est-à-dire qu’elle a renoncé à investir dans certaines entreprises polluantes ou que les entreprises dans lesquelles elle a investi ont réduit leurs émissions de carbone.

« Depuis 2014, l’empreinte carbone du portefeuille d’actions cotées de la Caisse des Dépôts a été réduit de 37% et celle des obligations d’entreprises de 54%. Concernant l’immobilier de placement, la cible – diminution de 38% de la consommation énergétique d’ici 2030 – a déjà été atteinte à hauteur de 50% », détaille le communiqué.

« La Caisse des Dépôts poursuivra activement ses efforts de réduction sur l’ensemble de ses portefeuilles de placements financiers qui s’élèvent à 150 milliards d’euros », a-t-elle promis.

© AFP

Media Query: