Incendies : la Californie en deuil après un bilan de 77 morts

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

incendies en californie

Laura Martin tenant une photo de son père, décédé dans les incendies de Californie, lors d’une veillée funèbre à Chico, en Californie, le 18 octobre
© POOL/AFP Noah Berger

Paradise (Etats-Unis) (AFP) – Le bilan du « Camp Fire », l’incendie le plus meurtrier de l’histoire de la Californie, s’est encore alourdi après être passé à 77 morts dimanche soir, tandis qu’une veillée funèbre rendait hommage aux victimes.

« Une dépouille a été retrouvée aujourd’hui », a annoncé dimanche le shérif du comté de Butte où sévit depuis 10 jours le « Camp Fire », dans le nord de l’Etat.

« Sur les 77 victimes, nous pensons avoir identifié 67 personnes », a précisé le bureau du shérif.

Les autorités ont appelé les proches des habitants portés disparus à fournir des échantillons d’ADN pour aider à l’identification des corps retrouvés, alors que 993 personnes sont encore portées disparues.

Dimanche, des fidèles se sont réunis dans une église près de Chico, à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Paradise, ville rasée par les flammes.

« Nous renaîtrons de nos cendres », pouvait-on lire au-dessus de l’église, où se recueillaient notamment des rescapés de l’incendie.

Près de 10.000 habitations ont été détruites par ce brasier dont les fumées ont atteint la capitale Sacramento, à 130 km au sud de Paradise.

« Camp Fire » a ravagé plus de 60.000 hectares et était contenu dimanche soir à 65%.

Le président Donald Trump s’est rendu à Paradise samedi pour constater l’ampleur des dégâts.

« C’est très triste à voir », a-t-il déclaré après avoir passé une vingtaine de minutes dans un camp de mobile-homes, où seul un drapeau américain apportait une touche de couleur au milieu des cendres.

« En ce qui concerne le nombre de morts, personne ne sait véritablement à ce stade, il y beaucoup de personnes portées disparues », a-t-il ajouté.

Trois autres personnes sont mortes dans un autre incendie, dans le sud de l’Etat, près de Los Angeles.

Le président de l’Académie des arts et des sciences du cinéma, John Bailey, a rendu dimanche soir hommage aux victimes et aux sinistrés en ouvrant la cérémonie des Oscars d’honneur. « Plusieurs milliers de nos compatriotes américains sont sans logis » et plus d’un millier d’autres sont portés disparus, a-t-il rappelé.

« Une partie de notre propre histoire a aussi été perdue » dans le « Woolsey Fire » qui a touché Malibu et les collines de la banlieue ouest de Los Angeles, détruisant notamment le « Paramount Ranch », un ancien lieu de tournage qui accueillait les projections estivales de films muets organisées par l’Académie.

© AFP

Media Query: