Lutte contre la pollution des mégots: pas encore « d’engagements chiffrés » des cigarettiers

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

megots

Des mégots de cigarettes écrasés sur un trottoir de Paris
© AFP/Archives THOMAS COEX

Paris (AFP) – Les industriels du tabac n’ont pas proposé d' »engagements chiffrés » pour lutter contre la pollution engendrée par les mégots de leurs cigarettes, déplore jeudi le ministère de la Transition écologique et solidaire, qui les recevra pour la deuxième fois vendredi.

A la veille de cette rencontre, la secrétaire d’Etat Brune Poirson rappelle dans un communiqué, avoir déjà reçu en juin les cigarettiers, « pour les mettre face à leurs responsabilités en leur demandant des propositions d’engagement pour lutter contre les déchets de leurs produits ».

Or « le compte n’y est pas » dit-elle, citée par le communiqué, car « les propositions transmises au ministère restent centrées sur des mesures d’information », et « seuls les fumeurs et leurs incivilités sont pointés du doigt ».

Elles ne contiennent ainsi ni « engagement chiffré en matière de financements mobilisables par les industriels » ni « objectifs de réduction des mégots présents dans l’environnement », ni projet de « meilleure écoconception » des cigarettes, détaille le communiqué.

En conséquence, « à défaut de réels engagements chiffrés demain (vendredi NDLR), Brune Poirson rappelle que la création d’une filière à responsabilité élargie des producteurs (…) est la voie que le gouvernement privilégie dans le cadre de la future loi économie circulaire en 2019 ».

Ce type de filière existe « pour de nombreux objets du quotidien: emballages, papiers, pneumatiques, textiles et chaussures, piles », rappelle le communiqué.

Ces rendez-vous font suite à la publication des 50 mesures pour l’économie circulaire au mois d’avril.

Quelque 30 milliards de mégots sont jetés en France chaque année, dont plus de 40% le seraient dans la nature, selon le ministère, qui avait pointé en juin les « importants coûts de collecte et de tri à la charge des contribuables ».

© AFP

Media Query: