La démission de Hulot, symbole d’un « gâchis » pour les ONG

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 3 minutes  

démission de hulot

Le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot le 19 décembre 2017 à l’Assemblée nationale à Paris
© AFP/Archives Patrick KOVARIK

Paris (AFP) – Voici des réactions d’ONG et de défenseurs de l’environnement à la démission de Nicolas Hulot, annoncée mardi.

Florent Compain, président des Amis de la Terre sur Twitter

« Démission de Nicolas Hulot ! Après un été qui nous a donné un avant goût de ce qui nous attend. Nous sommes d’accord sur le constat. Face au plus grand péril jamais connu pour l’homme, le gouvernement d’Emmanuel Macron et d’Edouard Philippe est le problème et pas la solution. »

Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France sur Twitter

« Quel gâchis! Il aura essayé mais n’a jamais pu s’imposer dans un gouvernement pour lequel l’écologie n’est qu’un vernis. Alors que l’été a montré l’ampleur des dérèglements du climat, le gouvernement n’a pas le choix : avec ou sans Hulot, il doit faire de l’écologie une priorité ».

Audrey Pulvar, présidente de la Fondation pour la nature et l’homme (FNH, ex-Fondation Nicolas Hulot)

« La lutte contre les conséquences du réchauffement climatique – singulièrement pour les plus démunis-, les combats pour un monde plus respectueux de l’autre et du vivant perdent leur seul défenseur au gouvernement. Triste journée. Sincérité de l’homme. Merci Nicolas Hulot d’avoir essayé ».

Dominique Bourg, vice-président de la FNH et proche de Nicolas Hulot (sur Twitter)

« Enfin Nicolas Hulot a démissionné après des mois d’avancées en trompe l’œil ! C’était nécessaire, bravo ! »

 Agir pour l’environnement (sur Twitter)

« Avec la démission de Nicolas Hulot de ce gouvernement productiviste, la communication plus verte que verte d’Emmanuel Macron a fait pschitt et le greenwashing de ce gouvernement apparaît désormais au grand jour. »

Jean Jouzel, climatologue (sur France Inter)

« Je le regrette, mais je le comprends pour avoir rencontré Nicolas Hulot récemment. J’espérais qu’il pourrait rester au gouvernement, mais je comprends très bien qu’il y a très peu de choses qui se font. (…). Ce n’est pas son départ qui va changer les choses malheureusement.

Corinne Lepage, ex ministre de l’Environnement sur Twitter

« Nicolas Hulot quitte le gouvernement. Bravo et enfin. Il aura fallu la goutte d’eau des chasseurs pour faire déborder un vase plein depuis des mois qui marque la régression que j’avais soulignée à plusieurs reprises de l’environnement en France. »

Fondation Brigitte Bardot sur Twitter

« Démission de Nicolas Hulot : constat d’échec sur toute la ligne, terrible gâchis qui envoie un signal inquiétant sur la politique défendue par le gouvernement aux bottes des lobbies pro chasse, pro agrochimie et contre toute forme d’évolution positive de la condition animale en France ».

Allain Bougrain-Dubourg, président de la Ligue de protection des oiseaux (LPO), à l’AFP

« Je ne suis pas surpris (par la démission de Nicolas Hulot), pour tout vous dire on s’était entretenu hier. Ce matin on a le sentiment d’être un peu orphelins. Soit le président entend le message de Nicolas Hulot, soit il persiste, et c’est très inquiétant. Rien n’a changé depuis 40 ans et le livre écrit par Robert Poujade (premier ministre de l’environnement en France) qui s’appelait +Le ministère de l’impossible+. La boucle est bouclée… »

© AFP

Media Query: