Les Suédois de plus en plus inquiets pour le climat à un mois des législatives

Publié le : Last updated:

suedois

Un hélicoptère survole le centre de la Suède ravagé par des incendies, le 25 juillet 2018
© AFP Jonathan NACKSTRAND

Stockholm (AFP) – Le climat est passé à la deuxième place des préoccupations des Suédois selon une enquête publiée jeudi, derrière l’immigration, à un mois des législatives et alors que le pays a connu une vague de sécheresse et de feux de forêts en juillet.

Le sondage réalisé par l’institut Demoskop entre le 2 et le 7 août et publié dans le journal Expressen, indique que 16% des sondés considèrent l’environnement comme leur principale préoccupation, à un mois du scrutin législatif du 9 septembre.

La question environnementale détrône ainsi celle de la santé, rétrogradée en troisième position (13% des sondés la considèrent comme l’enjeu prioritaire).

« C’est dommage d’avoir attendu que la sécheresse et des incendies se produisent pour que l’environnement devienne une préoccupation majeure », a déclaré Michael Arthursson, secrétaire général du parti du Centre, à Expressen.

La Suède, qui par endroits n’avait quasiment pas enregistré de précipitations en près de trois mois, a connu le mois de juillet le plus chaud depuis au moins deux siècles et demi, ainsi que les feux de forêts « les plus importants de l’époque moderne », selon les autorités.

Pas moins de 20.000 hectares sont partis en fumée, selon l’Agence suédoise de la protection civile MSB. Les incendies n’ont fait aucune victime.

Sous-équipée pour lutter contre des incendies de cette ampleur, le pays a dû solliciter l’aide de ses voisins en activant le Mécanisme européen de protection civile, ainsi que le Centre euro-atlantique de coordination des réactions en cas de catastrophe qui dépend de l’Otan. L’Italie, l’Allemagne, la Norvège et le Danemark ont répondu à l’appel en envoyant hommes et matériel.

Le gouvernement suédois a par ailleurs annoncé fin juillet une aide d’1,2 milliard de couronnes (117 millions d’euros) à destination des exploitants agricoles.

Selon le même sondage, l’immigration reste la première préoccupation de 23% des électeurs sondés.

La Suède a enregistré 400.000 demandes d’asile depuis 2012, soit une pour 25 habitants, un record en Europe, avec un pic de 162.000 en 2015.

La vice-Première ministre suédoise Isabella Lövin estime que l’immigration et le combat contre le changement climatique vont de pair.

« Si nous ne faisons rien pour contrer les menaces climatiques, nous aurons des centaines de millions de réfugiés fuyant les ouragans, la sécheresse et les mauvaises récoltes « , a-t-elle déclaré à Expressen.

© AFP

Media Query: