L’Allemagne rejoint la France pour défendre le budget de la PAC

Publié le : Last updated:

PAC

Les deux ministres de l’Agriculture français et allemande, Stéphane Travert et Julia Klöckner, « refusent la proposition de réduction du budget de la PAC »
© AFP/Archives ludovic MARIN

Bruxelles (AFP) – La France et l’Allemagne ont publié lundi une déclaration commune pour exiger le maintien du budget de la Politique agricole commune à son niveau actuel pour le prochain cadre financier pluriannuel qui débute en 2021.

Les deux ministres français et allemande, Stéphane Travert et Julia Klöckner, « partagent la volonté de trouver un accord sur le cadre financier pluriannuel dans les meilleurs délais mais refusent la proposition de réduction du budget de la PAC », écrivent-ils dans ce document paru lundi dans les deux pays.

Ils « demandent donc que le budget alloué à la PAC soit maintenu à son niveau actuel à 27 Etats membres » pour la période 2021-2027, lors de laquelle le Royaume-Uni ne sera plus membre de l’UE.

La réforme de la PAC était de nouveau à l’agenda des ministres de l’Agriculture réunis lundi à Bruxelles.

L’Allemagne n’avait pas rejoint le groupe de 20 ministres de l’Agriculture qui s’étaient prononcés mi-juin contre les propositions de la Commission européenne: une baisse de 5% du budget dédié à la PAC pour 2021-2027, pour une enveloppe totale de 365 milliards d’euros et alors que certains ont déjà dénoncé des coupes encore plus sévères en terme réels.

« Je me félicite que l’Allemagne nous ait rejoints dans l’opposition au projet de budget proposé par la Commission sur la PAC. Une parole commune franco-allemande est essentielle pour garantir la valeur ajoutée européenne de cette politique majeure de l’Union européenne », a déclaré Stéphane Travert, cité dans le communiqué.

La ministre allemande s’est quant à elle dite « très heureuse que Stéphane Travert et moi ayons pu voir un tel degré d’objectifs communs lors de notre réunion », selon un communiqué du ministère allemand.

Paris et Berlin se sont donné plusieurs objectifs prioritaires dans la réforme de la PAC: relèvement de l’ambition environnementale, amélioration du ciblage des aides directes et renforcement des outils de gestion des risques et des crises, en particulier en vue d’accompagner la restructuration et la montée en gamme des filières agricoles.

© AFP

Media Query: