Starbucks annonce la suppression des pailles en plastique d’ici 2020

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

starbucks

Un gobelet Starbucks avec couvercle en plastique, le 9 juillet 2018 à Washington.
© AFP Eva HAMBACH

Washington (AFP) – Le géant des cafés Starbucks a annoncé lundi la suppression des pailles en plastique dans ses 28.000 cafés du monde entier d’ici 2020, dernière entreprise à rejoindre un mouvement mondial grandissant contre les articles jetables en plastique.

Starbucks a confirmé la décision sur Twitter, à l’issue de plusieurs mois de tests, notamment en Grande-Bretagne.

Les pailles seront remplacées par des couvercles en polypropylène ayant une petite ouverture et un bec permettant de boire la boisson. Ce modèle est en fait déjà utilisé pour certaines boissons froides aux Etats-Unis et au Canada.

Les pailles, bien qu’elles soient en plastique et donc théoriquement recyclables, sont en général trop petites pour être triées et recyclées dans les machines des usines de recyclage. En revanche, les nouveaux couvercles en plastique sont suffisamment grands pour l’être, assure Starbucks.

« Starbucks trace enfin une ligne rouge et crée un moule que d’autres grandes marques pourront suivre », dit dans un communiqué de presse Chris Milne, responsable de l’achat des emballages chez Starbucks.

Les boissons froides (café ou thé glacés) seront proposées automatiquement avec le nouveau couvercle, sans paille, à l’exception des boissons au café mixées avec de la glace et du lait, les « frappucino », qui auront une paille en papier ou en plastique compostable fabriqué à partir d’amidon ou « d’autres matériaux durables », selon Starbucks.

Reprenant un modèle qui se développe naturellement dans de nombreux restaurants et cafés, Starbucks a décidé que les clients pourront tout de même demander une paille s’ils le désirent.

En ne donnant plus de pailles automatiquement, la chaîne estime qu’elle économisera un milliard de pailles par an. La compagnie a justifié le délai d’introduction des couvercles par la logistique requise au niveau mondial.

Plusieurs ONG, dont Ocean Conservancy, ont salué la décision, alors que plusieurs pays et villes en Europe et aux Etats-Unis envisagent des restrictions, voire des interdictions, qui pour l’instant restent rares.

Les entreprises sont également sous pression. McDonald’s teste des pailles biodégradables et des gobelets avec fermeture intégrée.

Seattle, la ville où est basée le siège de Starbucks, interdit la distribution de pailles en plastique dans les restaurants et cafés depuis le 1er juillet, sous peine d’amende.

© AFP

Media Query: