Emirats : nouveau report du démarrage du premier réacteur nucléaire civil

Publié le : Last updated:

émirats

Photo obtenue auprès de l’agence émiratie WAM montrant la première unité de la centrale nucléaire de Barakah, près d’Abou Dhabi, le 26 mars 2018
© WAM/AFP/Archives Abdullah AL-JUNAIBI

Abou Dhabi (AFP) – Les Emirats arabes unis ont annoncé mercredi que le démarrage de leur premier réacteur nucléaire civil, programmé pour 2018, n’interviendrait qu’entre fin 2019 et début 2020.

« Les travaux de construction dans le premier réacteur ont été achevés en attendant son démarrage fin 2019-début 2020″, a rapporté l’agence officielle WAM en citant une annonce de l' »Emirates Nuclear Energy Corporation ».

Cet organisme n’a pas précisé les raisons de ce report.

Dans un premier temps, les Emirats avaient annoncé que le premier réacteur commencerait à fonctionner en 2017, avant de reporter cette date à 2018.

Le premier réacteur est l’un des quatre de la centrale Barakah, à l’ouest d’Abou Dhabi. Ce projet de 20 milliards de dollars est réalisé par un consortium dirigé par Korea Electric Power Corp (Kepco).

La centrale, lorsqu’elle sera pleinement opérationnelle, générera 5.600 mégawatts d’électricité.

Les Emirats espèrent voir cette centrale assurer 25% de sa production d’électricité dès 2020.

Le gouvernement d’Abou Dhabi s’est lancé dans un programme nucléaire civil –le premier à être réalisé dans un pays arabe du Golfe– en dépit des richesses pétrolières des Emirats.

© AFP

Media Query: