Trois pandas roux rescapés d’un trafic d’animaux installés au Laos

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Les pandas roux sont recherchés, en dépit de l’interdiction, comme animaux de compagnie pour leur belle fourrure rousse brillante et leur physique « mignon »
© AFP Joe Freeman

Luang Prabang (Laos) (AFP) – Trouvés entassés dans des caisses à l’arrière d’une camionette lors d’un contrôle frontalier, trois pandas roux sont maintenant installés dans un sanctuaire pour animaux au Laos, ramenés à la santé grâce à de longs efforts.

Six pandas roux avaient été trouvés dans cette camionnette arrivant de Chine, déshydratés, affamés et en tellement mauvais état que trois d’entre eux sont morts dans les jours qui ont suivi leur arrivée au sanctuaire.

Les trois survivants, nommés Jackie Chan, Bruce Lee et Paix -ce dernier nom choisi par un donateur- resteront quelques temps dans ce refuge géré par l’association Free the Bears dans les collines proches de la ville touristique de Luang Prabang, avant que soit décidé leur sort définitif.

« Ils mangent bien, ils sont décontractés », a raconté Sengaloun Vongsay, responsable du programme de Free the Bears au Laos.

C’est la première fois que des pandas roux – recherchés comme animaux de compagnie en raison notamment de leur belle fourrure- sont découverts au Laos, une plaque tournante du trafic d’animaux, situé comme il l’est entre la Thaïlande, le Cambodge, le Vietnam et la Chine.

Outre le commerce illégal d’animaux, les pandas roux sont également menacés par la diminution de leur habitat naturel au Népal, au Bhoutan, en Inde, en Chine et en Birmanie.

© AFP

Media Query: