Pollution de l’air : 14 habitants de la vallée de l’Arve poursuivent l’Etat

Publié le : Last updated:

vallee de l'arve

Vue générale de la vallée de l’Arve, en avril 2017
© AFP/Archives DENIS CHARLET

Grenoble (AFP) – Malades d’une pollution récurrente de l’air, quatorze habitants de la vallée de l’Arve (Haute-Savoie) ont saisi mercredi la justice administrative pour faire condamner l’Etat pour « carence fautive », a annoncé à l’AFP l’association Ecologie sans Frontière.

Leurs dossiers ont été « transmis par voie électronique au tribunal administratif de Grenoble », a indiqué à l’AFP Franck Laval, porte-parole d’ESF.

Très industrialisée et peuplée, empruntée par une importante autoroute, la vallée de l’Arve mène d’Annemasse, en banlieue de Genève, au Mont-Blanc. Elle est parcourue par les nombreux poids-lourds gagnant le tunnel du Mont-Blanc, en transit vers l’Italie.

Pour la première fois dans ce type de recours – d’autres ont déjà été déposés en juin 2017 en Ile-de-France – , les représentants légaux de quatre enfants font partie des quatorze plaignants.

Les plaignants réclament une indemnisation individuelle aux alentours de 100.000 euros par personne et sont assistés par Me François Lafforgue, associé d’un cabinet spécialisé dans la défense des victimes de l’amiante, des pesticides et de la pollution de l’air.

Cette offensive juridique s’ajoute à une autre salve d’actions: depuis début février, « 540 personnes de la vallée ont porté plainte contre X pour +mise en danger de la vie d’autrui+ dans les gendarmeries de Chamonix, Sallanches ou Bonneville », a affirmé à l’AFP Mallory Guyon, médecin, membre du Collectif Air Pur et plaignante.

Coll’Air Pur est l’une des nombreuses associations locales qui regroupent des citoyens excédés par l’inertie du pouvoir sur cette question de santé publique.

Fin septembre, à l’occasion de la visite de trois ministres dont Nicolas Hulot (Transition écologique), une étude avait révélé que la pollution de l’air était responsable de 8% des décès dans la vallée de l’Arve, soit 85 décès prématurés par an. Un chiffre dépassant les pires estimations des médecins locaux.

M. Hulot avait à l’époque reconnu qu’il n’avait « pas de baguette magique » pour remédier à cette situation. Si les pics de pollution peuvent être spectaculaires, le problème réside bien plus dans une pollution chronique, dépassant les seuils de recommandation de l’Organisation mondiale de la santé en concentration de particules fines.

Dans son cabinet des Houches, le Dr Guyon voit « beaucoup de pathologies ORL et respiratoires: otites, laryngites, trachéites, bronchites asthmatiforme, asthmes aggravés, touchant les enfants, les personnes âgées ».

Ce qui l’inquiète particulièrement sont « les bronchiolites chez les nourrissons, qu’il faut hospitaliser et qui récidivent souvent » ainsi que l' »apparition de maladies chez des gens sans antécédent, des récurrences et des difficultés à traiter », a témoigné la généraliste qui parle « d’urgence sanitaire ».

La Vallée de l’Arve fait partie des 14 territoires qui pourraient valoir à la France des sanctions européennes.

« Par son expression, Nicolas Hulot symbolisait l’incapacité politique de l’Etat », a estimé Franck Laval, pour qui les citoyens – « remontés à bloc » – utilisent à présent la « baguette à leur disposition, l’arme juridique ».

Pour M. Laval, « il y a un potentiel important de nouveaux dossiers au TA » et l’action du jour n’est « qu’un début » dans la vallée. Sans compter les recours similaires en cours de préparation à Lyon, « peut-être pour des dépôts en juin, au moment des pics d’ozone »

© AFP

Media Query: