Pollution : mesures d’urgence en Alsace, Moselle et Meurthe-et-Moselle

Publié le : Last updated:

alsace

Le Bas-Rhin, Haut-Rhin, Moselle et Meurthe-et-Moselle ont décidé de mettre en place des mesures d’urgence, dont une réduction de la vitesse sur les routes, pour lutter contre un épisode de pollution
© AFP/Archives FREDERICK FLORIN

Strasbourg (AFP) – Les préfectures du Bas-Rhin, du Haut-Rhin, de la Moselle et la Meurthe-et-Moselle ont décidé de mettre en place dimanche des mesures d’urgence, dont une réduction de la vitesse sur les routes, pour faire face à un épisode de pollution aux particules fines PM10.

« La procédure d’alerte sur persistance est déclenchée pour la journée du dimanche 4 mars 2018 sur les départements de la Meurthe-et-Moselle, Moselle, Bas-Rhin et Haut-Rhin », avait indiqué samedi dans un communiqué ATMO Grand Est, association chargée de la surveillance de la qualité de l’air.

« En conséquence, et en vue de limiter cette pollution, le préfet du Bas-Rhin a décidé de mettre en oeuvre des mesures d’urgence par arrêté préfectoral de ce jour », a annoncé la préfecture de ce département dans un communiqué.

Des arrêtés semblables ont également été pris par les préfectures du Haut-Rhin, de Moselle et de Meurthe-et-Moselle.

Sur le réseau autoroutier et les routes à chaussée séparée de ces départements, la vitesse maximale autorisée pour tous les véhicules sera abaissée dimanche de 20 km/h sans descendre en dessous de 70 km/h.

Par ailleurs, le brûlage à l’air libre de déchets verts et de résidus agricoles est interdit, de même que l’usage du bois comme chauffage d’agrément dès lors qu’il n’est pas indispensable comme source de chauffage.

Ces mesures sont entrées en vigueur dimanche à 00H00 dans la Moselle et la Meurthe-et-Moselle et à 06H00 dans le Bas-Rhin et le Haut-Rhin.

ATMO Grand Est a indiqué dimanche que « la procédure d’alerte est levée sur l’ensemble des départements pour le lundi 5 mars 2018 », le retour de la pluie et du vent et des températures plus douces permettant de faire baisser les concentrations de particules.

© AFP

Media Query: