Indonésie : deux trafiquants de carapaces de tortues arrêtés

Publié le : Last updated:

tortues

De jeunes tortues de mer en Indonésie le 10 novembre 2016
© AFP/Archives GOH CHAI HIN

Makassar (Indonésie) (AFP) – Deux Chinois ont été arrêtés en Indonésie en possession de 200 kilos de carapaces de tortues qu’ils voulaient revendre en Chine, a indiqué jeudi la police locale, qui lutte contre le trafic lucratif d’animaux.

A la suite d’un renseignement, la police a mené une perquisition dans une maison à Makassar, sur l’île des Célèbes, et découvert les carapaces dissimulées dans des boîtes.

Les deux suspects, Chen Jianyi, 25 ans, et Zhong Qiushan, 31 ans, ont déclaré avoir acheté ces carapaces dans la province indonésienne de Papouasie (est) et les avoir ramenées par bateau à Makassar (centre), a précisé la police.

Ils envisageaient de les emmener en Chine où elles seraient utilisées pour faire des accessoires, bibelots et souvenirs, selon la même source.

« Ils ont reconnu qu’ils revendraient les carapaces de tortues sur le marché local et international », a déclaré à l’AFP le chef de la police locale, Ivan Wahyudi.

Menacées par le braconnage et la destruction de leur habitat, les tortues sont une espèce protégée par la loi en Indonésie.

Les deux trafiquants, qui vivent dans le pays, risquent jusqu’à cinq ans d’emprisonnement.

Cette affaire intervient quelques jours après l’arrestation de sept trafiquants d’animaux soupçonnés d’avoir vendu des crocodiles, des pythons et d’autres espèces protégées sur les réseaux sociaux.

L’Indonésie est un archipel d’Asie du Sud-Est dont la biodiversité est une des plus importantes au monde, ce qui en fait un marché lucratif pour les trafiquants d’animaux et entraîne la quasi extinction de certaines espèces, selon des défenseurs de la nature.

© AFP

Media Query: