Recyclage du plastique: la France « a beaucoup de progrès à faire »

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Paris (AFP) – La France reste mal classée en Europe pour le recyclage des déchets plastiques, et doit continuer à progresser, et l’objectif du gouvernement français de 100% des déchets plastiques recyclés en 2025 est « peu envisageable », a estimé jeudi PlasticsEurope, la fédération européenne du secteur.

La France se situe au 15e rang, sur 30 pays européens, avec 65,7% de valorisation des déchets plastiques, dans l’étude sur le recyclage des plastiques menée tous les deux ans par PlasticsEurope et présentée jeudi. Mais pour le taux de recyclage, la France tombe à la 25e place avec 22,2%.

La valorisation inclut à la fois le recyclage et la valorisation énergétique par incinération. Un objectif de 100% de valorisation correspond à zéro mise en décharge.

La feuille de route de l’économie circulaire française, en cours d’élaboration, prévoit 100% de recyclage des plastiques en 2025.

« Il y a beaucoup de progrès à faire », a affirmé devant la presse Hervé Millet, directeur des affaires techniques et réglementaires Europe de l’Ouest de PlasticsEurope. « La valorisation progresse, mais trop lentement ».

« Que la France essaye de rattraper son retard est une absolue nécessité », a résumé M. Millet. Mais « il est peu envisageable qu’on atteigne un taux de recyclage écoefficace de 100% », a-t-il ajouté.

Pour PlasticsEurope, « l’objectif devrait être 100% de valorisation, avec le maximum de recyclage ».

L’étude de PlasticsEurope montre que certains pays européens approchaient les 100% de valorisation en 2016: Suisse (99,8%), Autriche (99,5%), Allemagne, Pays-Bas, Suède (99,2%), Danemark (98,5%).

PlasticsEurope souligne que les 10 premiers pays ont tous mis en place des réglementations restreignant la mise en décharge.

Sur l’ensemble européen, la valorisation des plastiques se situe à 72,7% et le recyclage à 31,1%. Ces chiffres incluent les exportations de déchets plastiques hors UE.

Parmi les éléments positifs de l’étude, au niveau européen, en 2016, « pour la première fois, le taux de recyclage a dépassé la mise en décharge ». Mais ce n’est pas encore le cas pour la France.

Pour améliorer la situation, la fédération table sur la mise en œuvre de l’extension à tout le territoire de la consigne de tri de tous les emballages plastiques et du décret « 5 flux » obligeant les acteurs économiques à trier les déchets recyclables.

Un accord récent au niveau européen fixe comme objectif 50% d’emballages plastiques recyclés en 2025 et 55% en 2030.

La France reste mal classée en Europe pour le recyclage des déchets plastiques, et doit continuer à progresser
© AFP/Archives CHARLY TRIBALLEAU

Media Query: