Poutine fait du développement économique de l’Arctique une priorité

Publié le : Last updated:

poutine arctique

Poutine fait du développement économique de l’Arctique une priorité

Moscou (AFP) – La Russie voit comme une priorité le développement des ressources de l’Arctique, sources de « richesse » pour son pays, a déclaré jeudi le président russe Vladimir Poutine lors de sa conférence de presse annuelle.

« Nous avons développé un programme de développement de l’Arctique. Ce qui est important, c’est la mise en valeur industrielle de l’Arctique, notamment l’extraction des matières premières », a déclaré Vladimir Poutine.

« Se trouvent là nos principales ressources minérales mais leur mise en valeur doit aller parallèlement avec la défense de la nature » dans cette « région sensible », a poursuivi le président russe.

Un autre domaine important pour l’Arctique est « la garantie de la sécurité militaire », a ajouté Vladimir Poutine alors que la Russie a renforcé en 2017 ses infrastructures militaires dans la région, y déployant de nouveaux systèmes de défense antiaérienne et conduisant plusieurs manœuvres militaires.

« Je vais paraphraser notre (scientifique russe Mikhaïl) Lomonossov, qui disait que +la richesse de la Russie va s’accroître en Sibérie+: la richesse de la Russie va s’accroître dans l’Arctique », a encore déclaré le président russe.

« Mais il ne faut jamais oublier les intérêts des peuples autochtones du Nord. C’est un point extrêmement important: il ne faut pas détruire leurs intérêts économiques. Et si quelque chose entre en contradiction avec la réalisation de grands projets nationaux, alors il faut sans aucun doute prendre des mesures de compensation », a-t-il ajouté.

Le ministère russe de la Défense a annoncé en novembre avoir découvert onze nouvelles îles et six détroits dans l’Arctique ces cinq dernières années, renforçant les prétentions de la Russie dans cette région disputée où elle a revendiqué en 2015 devant les Nations unies la souveraineté sur 1,2 million de km2.

Le président russe a évoqué ces prétentions en rappelant qu' »il y a quelques années, des guides étrangers qui menaient des touristes sur la Terre François-Joseph (dans l’Arctique, ndlr) leur ont dit: +Ces îles appartenaient il y a peu à la Russie+. Ils avaient oublié que c’étaient des îles russes. Mais on le leur a rappelé et tout est rentré dans l’ordre ».

Moscou espère en outre exploiter le passage du Nord-Est, qui relie l’océan Atlantique à l’océan Pacifique par l’Arctique et doit simplifier pour la Russie la livraison d’hydrocarbures en Asie du Sud-Est.

Cela a commencé avec l’inauguration la semaine dernière de l’énorme projet gazier Yamal, d’une valeur de 27 milliards de dollars, qui vise à construire en trois étapes une usine de liquéfaction de gaz permettant de produire à terme 16,5 millions de tonnes par an à partir de 2019.

© AFP

Media Query: