Il ne faut pas réveiller l’ours qui dort en Arctique

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

arctique ours

Un ours polaire dans l’archipel du Svalbard, le 23 avril 2014.
© Norwegian Polar Institute/AFP/Archives JON AARS

Oslo (AFP) – Un guide touristique a écopé d’une coquette amende de 1.300 euros sur l’archipel norvégien du Svalbard dans l’Arctique. Son délit ? Avoir effrayé un ours blanc.

« Un guide a reçu une amende de 12.000 couronnes (environ 1.300 euros) pour avoir dérangé un ours polaire », ont annoncé vendredi les autorités du Svalbard (Spitzberg).

Les faits remontent au mois de mai: lors d’une expédition en motoneiges, un groupe de touristes avait repéré un ours, immobile, à 900 mètres de distance. Leur cornac avait décidé de s’approcher de l’animal pour mieux l’observer, ce qui avait eu pour effet de le faire fuir.

« Le règlement stipule qu’il est interdit d’aller à la rencontre des ours polaires d’une manière telle qu’ils soient dérangés, quelle que soit la distance », a fait valoir le bureau du gouverneur dans un communiqué.

Situé à un gros millier de kilomètres du pôle Nord et grand comme deux fois la Belgique, le Svalbard abrite, selon un décompte de 2015, un peu moins de 1.000 ours polaires, espèce protégée depuis 1973.

Cinq attaques mortelles pour l’homme y ont été dénombrées en une quarantaine d’années.

© AFP

Media Query: