Incendies: plus de 3.000 ha brûlés dans le Sud-Est

Publié le : Last updated:

sud-est

Des pompiers luttent contre un incendie à Biguglia, en Corse, le 24 juillet 2017
© AFP PASCAL POCHARD-CASABIANCA

Marseille (AFP) – Le feu restait mardi « extrêmement virulent et difficile à maîtriser » près de saint-Tropez dans le Var, au lendemain d’une série d’incendies dans le Sud-Est qui ont ravagé plus de 3.000 hectares sans faire de victime, selon le préfet de Provence-Alpes-Côte d’Azur Stéphane Bouillon.

A proximité de Saint-Tropez, « à Croix-Valmer, le feu est extrêmement virulent et extrêmement difficile à maîtriser », a indiqué le préfet de Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca) Stéphane Bouillon, au micro d’Europe 1.

« Le feu extrêmement complexe parce qu’il y a la forêt du conservatoire du littoral, peu de moyen d’y accéder et beaucoup de maison dans le secteur », a-t-il détaillé. Pour les secours, « le Var sera aujourd’hui le département le plus compliqué », où les vents violents ne faibliront pas, selon les prévisions météorologiques.

© AFP
Un Canadair largue sa cargaison d’eau dans les environs de Carros dans les Alpes-Maritime le 24 juillet 2017
© AFP Valery HACHE

Au total 19 avions, dont 10 Canadair et 2 Dash – avion gros porteur bombardier d’eau -, et 1.000 Hommes en renfort sont prévus pour venir à bout des incendies qui ravagent le Sud-Est de la France.

Selon un bilan encore provisoire détaillé par le préfet, « 1.500 hectares ont brûlé en Haute-Corse », 800 autres dans le sud du Vaucluse, près de Mirabeau, 400 hectares à Croix-Valmer, 300 autres près de Saint-Maximin (Var) et 80 hectares à Carros (Alpes-Maritimes).

Quatre pompiers ont été blessés dans le Var, selon des médias locaux, et 15 policiers, dont 11 CRS, ont été légèrement intoxiqués par des fumées en participant à la lutte contre l’incendie en Corse, a-t-on appris de sources policières.

Les secours espèrent venir à bout des feux en Haute-Corse et dans le Vaucluse d’ici la fin de la matinée, a indiqué le préfet de Paca Stéphane Bouillon, précisant qu' »en un mois de saison de feu, nous avons consommé tout le stock d’une année ».

Le sud-est de la France est en proie à la sécheresse depuis plusieurs semaines et à un épisode de vent violent depuis lundi, augmentant les risques d’incendie. A Saint-Cannat (Bouches-du-Rhône), 800 hectares sont partis en fumée mi-juillet, sans doute à cause d’un mégot lancé en bord de route. Dans les Alpes-Maritimes, plus de 450 pompiers avaient lutté environ 24 heures d’affilée pour maîtriser un feu à Castagniers, à proximité de Nice. Environ 120 hectares de résineux et un garage automobile avaient brûlé.

© AFP

Media Query: