Nager avec les dauphins? Danger pour les cétacés, alertent des associations

Publié le : Last updated:

nager avec les duaphins

Des gens nagent avec un dauphin égaré dans le canal de Kieler Foerde le 11 septembre 2016 à Kiel, dans le nord de l’Allemagne
© dpa/AFP Thomas EISENKRAETZER

Marseille (AFP) – Plusieurs associations écologistes se sont alarmées jeudi du danger que représenterait le développement des activités de « nage avec les dauphins » pour les cétacés de Méditerranée, un risque que contestent les professionnels.

[Lire l’appel des associations pour faire cesser cette pratique de ‘harcèlement des dauphins sauvages »]

Nageaveclesdauphins.com, Cala Rossa Dream… Plusieurs entreprises proposent, au départ de ports de la Côte d’Azur, des excursions pour nager avec les dauphins sauvages, au large. Ces sorties ont « un véritable succès » en Méditerranée française, et « perturbent fortement les animaux ciblés », s’alarment les associations, dont France Nature Environnement (FNE), dans un communiqué.

« Cette pratique consiste à placer les clients dans l’eau à proximité immédiate des cétacés (dauphins, baleines et cachalots) préalablement traqués par des avions de repérage à basse altitude », poursuivent ces associations, qui précisent ne pas viser le « whale watching » traditionnel, l’observation de mammifères marins depuis un bateau, suffisamment règlementé selon elles.

Mais la « nage avec des dauphins » constitue un « harcèlement » contre ces animaux, en plein sanctuaire marin « Pelagos », une vaste zone de Méditerranée où ils sont protégés, selon elles.

« L’immersion d’un homme à proximité d’un cétacé provoque généralement l’interruption de l’activité d’alimentation et de reproduction de l’animal ou encore l’éclatement du groupe et la séparation des nouveau-nés et de leurs mères », décrivent-elles, sans compter le danger « pour le client qui, dans la plupart des cas, méconnaît totalement le milieu et les mammifères marins ».

Les associations ont lancé une pétition pour interdire cette activité. A minima, « nous demandons que les sanctions et les contrôles soient renforcés » précise à l’AFP François Piccione, de FNE, qui reconnaît que l’impact sur les dauphins est difficile à mesurer, faute d’étude chiffrée.

La sujet est pris « très au sérieux », a réagi auprès de l’AFP la préfecture maritime de la Méditerranée, rappelant que la législation interdisait de perturber volontairement ces animaux. Des « lettres de rappel vont être envoyées prochainement » aux professionnels, avec lesquels une charte de bonne conduite avait été établie, a-t-on ajouté de même source, soulignant par ailleurs que la constatation d’infractions, en pleine mer, restait difficile.

Les accusations des associations sont toutefois balayées par les professionnels, explique à l’AFP Isabelle Frémont, exploitante d’un bateau, selon qui seules trois sociétés sont en activité en Méditerranée. « Il n’y a danger ni pour les dauphins, qui adorent jouer dans les vagues des bateaux, ni pour les participants », assure-t-elle.

« Ces associations, pour avoir des subventions, doivent montrer qu’elles protègent les dauphins. Du coup, elle s’acharnent sur nous », grince-t-elle.

© AFP

Media Query: