Une centrale géothermique pour chauffer un éco-quartier de Paris

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Centrale géothermique

la centrale de géothermie profonde de Rittershoffen au nord de Strasbourg
© AFP/Archives

Paris (AFP) – L’éco-quartier Clichy-Batignolles, situé dans le nord-ouest de Paris, sera en partie chauffé par une centrale géothermique inaugurée jeudi.

La centrale utilise l’eau chaude puisée par Eau de Paris dans la nappe phréatique de l’Albien à environ 600 mètres de profondeur, qui est ensuite vendue à la Compagnie parisienne de chauffage urbain (CPCU) qui la distribue aux bâtiments de l’éco-quartier, expliquent les deux partenaires dans un communiqué.

Ce projet, qui permet de produire 83% des besoins en chaleur (chauffage et eau chaude sanitaire) de cet éco-quartier, a nécessité un investissement de 12 millions d’euros.

En 2020, l’éco-quartier doit accueillir 7.500 habitants.

La géothermie est la technique d’exploitation des réservoirs d’eau chaude en sous-sol, qui peuvent être mobilisés pour le chauffage, évitant ainsi d’avoir recours aux énergies fossiles.

Très développée dans les années 1970, puis tombée en désuétude, elle connaît un regain d’intérêt ces dernières années en tant que source d’énergie renouvelable.

L’Ile-de-France possède un gisement important avec plusieurs aquifères (couches de roche en sous-sol où l’eau peut circuler) à des profondeurs différentes.

La région concentre déjà les deux tiers de l’ensemble de la production géothermique nationale, avec plus de 200.000 équivalents logements alimentés, selon des données de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe).

© AFP

Media Query: